Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-06-20

2014 - JUN - chap. XLI




  

XLI.  Du bon usage de l'hypothético-déduction 




 
03 – Channel 5 diffuse The McCanns and the conman ("Les MC et l'escroc"), un documentaire sur Operation Omega, où Kevin Halligen, cette sorte de Jack Bauer qui se faisait passer pour un agent secret, escroqua Madeleine's Fund de plus d'un demi-million de livres. On y voit comment ceux qui travaillèrent réellement sur l'affaire découvrirent que Jane TB n'était pas fiable, trop désireuse d'aider. On y voit le principal des collaborateurs que Halligen ne paya pas, Henri Exton,  vrai ex-agent secret qui fit établir les portraits-robots de Smithman que les MC mirent au fond d'un tiroir (voir octobre 2013). On s'étonne que les MC n'aient pas pris de mesure légale contre cet escroc et que leurs supporters n'aient pas crié au scandale.

 


 L'équipe d' OG est sur le terrain, prête à piocher le roc, car il n'y a guère d'épaisseur de terre sur ce mont où la végétation folle se nourrit de peu de choses. Le rédacteur en chef de Portugal News, Paul Luckman, est dubitatif, pense qu'on ne trouvera rien, mais qu'il s'agit d'une sorte d'acquis de conscience avant de mettre un terme à tant de dépenses. 
Surprise, surprise, à 2'39 apparaît Colin Sutton, enquêteur du Met à la retraite  tout à fait optimiste et sûr que les policiers ont une bonne raison de faire ce qu'ils font. Le même CS qui, 3 ans plus tard, en mai 2017, révélera qu'il avait été pressenti pour prendre la direction de OG en 2010, mais avait été conseillé par un supérieur ami de n'en rien faire car il ne serait pas libre de mener l'enquête comme il l'entendait. Est-il libre, aux ordres et aux bons soins de ITV ?




04 – À PDL le géo-radar détecte une cavité, piques et pelles se mettent au travail, mais ce n'est pas un tombeau. Les endroits fouillés sont couverts d'une tente, à l'abri des regards, DCI Redwood et le directeur de la PJ de Faro, Luis Mota Carmo observent. Le réseau des égouts et des canalisations va être examiné au moyen de micro-caméras attachées à des câbles de fibre optique. 

– Les journalistes, qui, maintenus à distance, en interrogent d'autant plus les habitants, observent que DCI Redwood aurait dû faire préalablement une enquête de voisinage : tel drain est récent, tel trou sert de compost aux gens du coin, un morceau de tôle ondulée couvre innocemment un bac qui servait aux jeux d'enfants.

Dernière phase du procès des écoutes téléphoniques  : Mr Justice Saunders passe en revue les quelque 145 journées d'audience et brosse à l'attention des jurés le cadre légal des décisions qu'ils devront prendre.


Nouvel article publié sur le blog A Sauce Said... : "Putting the 'press' in suppress"
Le 4 mars 2012, le mouvement Hacked Off, en campagne pour une presse libre et responsable, rend compte des travaux de la commission Leveson de la semaine précédente. Le sujet concerne les relations entre la police et la presse.
Nick Davies (The Guardian), à l'origine des révélations sur l'affaire Dowler qui ont signé la fin de NotW, déclare que les données fournies par la presse peuvent ne pas être exactes et en phase avec les besoins du public, car il s'agit de protéger les intérêts de l'organisation. Or l'attaché de presse de NotW a déclaré, le 28 septembre 2011, avoir versé à Madeleine's Fund en avril 2011, sans en informer ses lecteurs/donateurs, l'argent donné par ceux-ci pour rétribuer des informations sur la disparition de MMC :  I can confirm that the funds raised by the appeal were donated in April this year (2011) to the official Madeleine Fund and the fund created by News of the World is no longer active. Qu'en ont pensé les MC. Et les associations caritatives qui devaient se séparer entre elles cette somme d'argent, au cas où personne ne se présenterait avec des informations menant à MMC ?
L'attaché de presse de NotW, interrogé le lendemain de la déclaration sur le montant des fonds collectés, a répondu quelques jours plus tard qu'il "était en train de consulter ses collègues pour savoir s'il pouvait donner cette information.  Plusieurs semaines ont passé sans que rien n'arrive. Le 26 octobre 2011, la question est posée à Genie Gevenchak, responsable des questions éthiques de News Corporation dont le siège est à New-York. C'est l'attaché de presse de NI à Londres qui répond, le 1er novembre : Nous n'avons pas révélé le montant des fonds dans le journal et je ne peux expliquer pourquoi ces fonds ont été versés à l'association caritative en avril 2011, car les personnes chargées d'en décider sont parties à la suite de la fermeture de NotW. Désolé...
Cela semblait être le bout de l'histoire. Mais non.
Et c'est là que la Commission Leveson montre, sinon sa capacité de développer un mécanisme sensé pour réduire les excès de la presse, du moins son intérêt comme source d'information. 
Questionnée, le 18 janvier 2012, sur la somme donnée par les lecteurs de NotW, Susan Panuccio, directrice du secteur financier du groupe NI, a déclaré avoir demandé à l'attaché de presse de répondre à sa place. Ce dernier a assuré n'avoir pas révélé le montant dans le journal ni en avoir eu l'obligation. Il pouvait confirmer que les fonds avaient été versés en avril de l'année précédente à Madeleine's Fund et que le fonds créé par NotW n'était plus actif. Désolé...
Et cela, encore une fois, semblait être le bout de l'histoire.
Mais Nick Davies avait peut-être raison et le problème était seulement l'attaché de presse.
Le 1er août 2012, on pose la fameuse question à Guto Harri, nommé à la tête du secteur "communications' de NI sous les auspices de l'ouverture et de la transparence, il ne répondit pas. Mais l'attaché de presse, lui, répondit : Nous n'avons pas, comme vous le savez, révélé le montant collecté. Vous pouvez essayer de questionner l'association caritative qui peut-être vous donnera plus de détails. Désolé...
Madeleine’s Fund n'est pas une association caritative, mais une société privée à responsabilité limitée, une SARL. La confusion semble sinon avoir été entretenue dans les médias, du moins n'a-t-elle jamais été éclaircie par les intéressés. Transparence désirée, opacité chérie.
News International, cependant, semble avoir souhaité se réformer du côté éthique, afin de mériter la confiance de son lectorat. 
La question est posée, cette fois, au déontologue, qui répond le 12 septembre 2012 : Je vous prie de m'excuser d'avoir tardé à vous répondre. Je suis en train d'approfondir cette question et espère pouvoir vous donner une réponse substantielle dès que je serai en position de le faire.
Excellente nouvelle !
Le 2 octobre, second courriel : Je suis toujours en train d'investiguer, mais vous répondrai dès que je serai en position de le faire.
Jeter un coup d'oeil sur un relevé bancaire peut décidément prendre longtemps.
Début décembre, rien de nouveau. Pour une raison quelconque, NI avait de la peine à révéler combien d'argent était sorti des poches du public pour aller dans celles de Madeleine's Fund. Nouvelle occurrence de la question fatale, donc.
Cette fois-là, la réponse arrive en moins de 24 heures : En réponse à votre question, un total de 21.257,32 livres a été reçu et versé à Madeleine's Fund, compte HSBC n° 52135590 entre mai et novembre 2007.  Nous n'avons versé dans ce compte que les dons des lecteurs consécutifs à l'appel. En avril 2011, la décision a été prise de verser cette somme à Madeleine's Fund, établi pour trouver MMC, soutenir sa famille et traduire ses ravisseurs devant la justice. (...) NI reconnaît que, en transférant ces fonds collectés en 2007, n'ont pas été strictement respectés les termes selon lesquels la générosité des lecteurs a été sollicitée. L'article daté du 13 mai 2007 disait que si la récompense pour une raison quelconque n'était pas versée, elle serait répartie équitablement entre les associations caritatives Barnado's, Childline et le NSPCC. Il a été décidé, de bonne foi, qu'il serait plus approprié, compte tenu des circonstances dans lesquelles se trouvait la famille MC, que Madeleine's Fund soit le bénéficiaire, plutôt qu'éparpiller les dons entre les trois associations caritatives. Nous vous remercions d'avoir attiré notre attention sur cette question. Nous sommes sur le point d'informer les trois associations caritatives des conclusions de notre investigation sur ce sujet mais sommes convaincus que notre décision a été la bonne, éthiquement et moralement, compte tenu des difficultés et des sensibilités entourant cette tragique affaire. 

Après 15 mois de questionnement, apparaît une réponse qui soulève simplement d'autres questions. Mais on a au moins appris que quelqu'un à NI semblait être en désaccord avec l'attaché de presse lorsque celui-ci affirmait que le groupe NI n'était pas obligé de révéler à combien se montaient les dons sollicités par un de leurs titres.

Nick Davies avait peut-être raison, les attachés de presse n'étaient pas vraiment en phase avec le public.

Le Yard a envoyé à PDL une trentaine de policiers, un archéologue et un géologue forensique, 2 chiens HRD (les épagneuls Springer Anglais Tito et Muzzy), des bêches et des pioches, un équipement pour explorer les égouts et les drains, un géo-radar, mais finalement pas de pelleteuse, on creusera à la main. Une quinzaine d'inspecteurs de la PJ supervisent l'opération, une quarantaine de gendarmes, dont certains patrouillent à cheval, montent la garde 24/24 et des sapeurs-pompiers débroussaillent. Ce qu'ils cherchent décidément n'est sûrement pas de l'or. La recherche d'une fillette vivante semble devenue obsolète.



Un cordon de la GNR entourant les 6 ha barre l'accès au terrain où des cordons UK délimitent les endroits à explorer dont certains sont couverts par des tentes. Les caméras de la presse, de l'autre côté du cordon GNR, donnent à ces fouilles un air de scène de tournage.

05 – Les MC, sur leur page FB, se disent encouragés par les progrès accomplis par SY dans la recherche de leur fille. 


Le chat de Schrödinger, selon la théorie des quanta, pourrait au même moment être vivant et mort. Sur terre toutefois, la gravité ne laisse guère de chance à cette hypothèse. 

– Le juge Saunders poursuit son compte-rendu des 29 semaines d'audience.


06 – Les autorités judiciaires ont répondu favorablement à la LOR demandant que soient interrogés 8 personnes « d'intérêt », dont quelques employés de l'OC et trois trafiquants de drogue qui habitaient tout près du terrain vague actuellement fouillé et dont les téléphones cellulaires accusent une grande activité la nuit où Madeleine disparut. 

– Dans Sexta às 9 (RTP2), Sandra Felgueiras évoque un certain désenchantement. Le bilan est maigre, des os mais d'animaux, une chaussette mais d'homme, un plant mais de cannabis, une pierre mais pas tombale, un peu de terre à analyser. La PJ croit tellement que ces fouilles sont vaines qu'elle n'a dépêché aucun inspecteur des équipes chargées de la révision du dossier. 
– L'audience des écoutes téléphoniques est annulée en raison du malaise d'un juré.

07 – SY est tenu à une obligation de résultat en raison des expectations, à la mesure de l'importance des fonds engagés par rapport aux moyens alloués aux personnes disparues. Le Met a 461 affaires d'enfants disparus à résoudre dont presque une centaine depuis qu'a démarré Operation Grange en 2011.

Alan Bailey, ex-chef de l'unité spéciale créée en août 2007 par la garda pour ré-examiner les affaires criminelles graves non résolues, observe que SY cherche une aiguille dans une botte de foin et tire dans le noir étant donné la taille des lieux (6 hectares) et l'absence apparente de tout renseignement permettant de cibler certains points) et craint que, malgré la présence de 30 policiers britanniques et de 40 gendarmes portugais, DCI Redwood ne se trouve en difficulté. Ce qui aurait attiré l'attention il y a 7 ans (végétation dérangée, terre fraîchement retournée), lors de fouilles réitérées, est aujourd'hui couvert d'herbes folles. 

– Selon le criminologiste et professeur David Wilson, les enfants enlevés, statistiquement, ne survivent pas plus que 48 heures et plus ils sont jeunes plus ils sont rapidement tués. Les rares victimes d'enlèvement ayant survécu à l'esclavage sexuel sont beaucoup beaucoup plus âgées. 

– Deux autres terrains, plus petits, situés en périphérie de l'agglomération, doivent aussi être fouillés, le motif avancé dans la LOR étant que des changements dans la morphologie du terrain ont été détectés par satellite.

Reportage sur les fouilles et interview de Gonçalo Amaral  (CMTV) qui ne croit pas à l'hypothèse d'un trafiquant de drogue s'introduisant dans un appartement de location sans grand chose à voler qui,  effrayé par une gamine qu'il aurait réveillée, la tue puis s'en débarrasse en l'enterrant dans un terrain vague trois-cents mètres plus loin, trahissant qu'il n'est pas motorisé. 

 
08 Dans le CdM, Francisco Moita Flores remarque ironiquement qu'il n'est plus question d'enlèvement mais d'un cambriolage qui a mal tourné et de 3 bandits portugais pris en flagrant délit par Madeleine qui se seraient vengés sur elle. SY est plus à la recherche d'une échappatoire que d'une infraction, estime l'ex-inspecteur qui n'est pas seul à penser que faire l'impasse sur la reconstitution réduit la quête de la vérité à un voeu pieux.

09 – Le juge Saunders continue à examiner l'affaire du piratage téléphonique.

10 – Le juge Saunders poursuit son exposé sur l'affaire du piratage téléphonique.

11 – Operation Grange déclare forfait après avoir exploré deux autres terrains et analysé 41 anomalies du sol, à la périphérie de PDL. Alors qu'aucun indice relatif à Madeleine McCann n'a été identifié, le Yard dit avoir récolté des informations sur les activités et les personnes qui ont utilisé ces terrains et promet d'autres requêtes et opérations dans les semaines et mois à venir. On se demande quand même si ces fouilles n'étaient pas mettre la charrue avant les bœufs.

Sur le site officiel, les MC sont enchantés qu'une activité significative se déroule à PDL depuis 8 jours, avec la collaboration de policiers britanniques et portugais, et de la GNR. En dépit des recherches intenses, aucune trace de Madeleine n'a été trouvée, ce qui renforce notre croyance qu'elle pourrait être vivante. Nous avons toujours voulu que soient suivies des pistes raisonnables et il est gratifiant d'apprendre qu'une quantité substantielle de travaux prendra place dans les mois à venir. Suit une brève description du terrain et des recherches.

– Enfin le mot "fin" : le juge Saunders recommande aux jurés de se concentrer seulement sur les éléments de preuves évoqués au cours d'un procès qui a duré sept mois.

12 – SY précise que les fouilles n'ont visé qu'à s'assurer que toutes les pistes sont explorées de façon systématique dans l'hypothèse où Madeleine aurait été tuée et enterrée sur place. Il y a encore beaucoup de travail à faire.
SY repart bredouille, mais les MC se disent encouragés par le fait que malgré les recherches intensives, aucune trace de Madeleine n'a été trouvée, ce qui renforce leur conviction qu'elle peut toujours être en vie.

16 – Le jour 11 du procès MC vs Amaral et al est marqué par un événement inattendu : GA a congédié son avocat. La juge lui donne dix jours pour en engager un nouveau. L'audience est donc suspendue.

Les MC, manifestement très courroucés, dénoncent devant la presse une intention évidente et cynique de les avoir à l'usure. KMC se plaint de devoir, à chaque déplacement, trouver quelqu'un pour s'occuper de leurs enfants et, en écho à GMC qui évoque une quatrième manœuvre dilatoire, souligne le surcroît de peine et de détresse chaque fois que GA ajourne une audience.  

video

Or c'est la première fois qu'une audience est reportée du fait de Gonçalo Amaral. Par ailleurs c'est aussi le première fois que les MC viennent au tribunal pour y être entendus. Quand KMC une fois et GMC deux fois sont venus de leur plein gré, l'an dernier, ils accompagnaient leurs témoins. "Flagrant" et "cynique" semblent donc essentiellement donner la mesure de leur colère.

18 – Le blog A Sauce Said... publie "No stone left unturned ?" qui invite les lecteurs à lire le "about us" du site officiel :  
Leaving No Stone Unturned Limited (is) a not-for-profit company, aka Madeleine's Fund, which has been established to find Madeleine McCann, support her family and bring her abductors to justice. The Fund is following best practice governance procedures as set out in the Good Governance Code for the Voluntary and Community Sector. The directors of the company are Brian Kennedy, Michael Linnett, Edward Smethurst, Jon Corner, Kate McCann & Gerry McCann. They have appropriate legal, business and charitable experience. An experienced Fund Administrator has been appointed to ensure the highest standards of transparency and accountability. This should enable the Directors to maintain an appropriate governance distance in the day-to-day operations of the Fund.
En avril 2011, News International révèle que les plus de 21.000 livres données par les lecteurs de NotW comme récompense pour toute information menant au retour de Madeleine, qui, faute d'information devaient être distribuées entre plusieurs associations caritatives, ont finalement été versées à Madeleine's Fund, alors interrogé sur le destin de l'argent. Contacté, le spin doctor ne répond pas. Le site officiel envoie une réponse automatique (Merci de nous avoir contacté, comprenez que nous recevons tant de courriels que vous ne pouvez compter sur une réponse). Un courriel envoyé au webmaster suscite cette réponse : Désolé, je ne sais répondre à votre question.  

Début décembre 2013, on pose la question à Gerald MC qui répond que la récompense n'était faite que de promesses, réponse contredisant l'information donnée par NI. Deux nouveaux courriels lui sont envoyés, restés sans réponse.
Deux administrateurs de MF sont alors contactés. Jon Corner, ami des MC et le bras droit du milliardaire Brian Kennedy, Edward Smethurst.  Le premier ne répond pas, le second transmet au "secrétaire" de MF (probablement le gérant expérimenté récemment recruté).
En janvier 2014, celui-ci écrit que MF ne détient pas l'argent de la récompense, autrement dit contredit les propos de  News International. Quand on lui demande s'il confirme ou dément que Madeleine's Fund a reçu de l'argent hormis les 550 mille livres payées pour les bonnes feuilles de Madeleine, le secrétaire répond qu'il n'a pas l'autorisation de répondre.
Quelques jours plus tard, la même question est posée à E. Smethurst. Là encore c'est le secrétaire qui répond : Les comptes, audités, étant publiquement accessibles, les administrateurs, inondés de demandes d'information, ne peuvent répondre individuellement. Désolés..
En mai 2014, la déclaration de News International (daté d'avril 2011) sur le transfert de 21.257,32 livres au bénéfice de MF est envoyée aux deux administrateurs, leur donnant ainsi l'occasion de rectifier le tir. Pas de réponse.
Qu'est-il donc réellement arrivé à l'argent donné par les lecteurs de NotW ? Et quid de la fameuse transparence ?

20Article de Nigel Moore, Gerry McCann - The Travellin' Man. Lire ici

24 – Verdict dans le procès-fleuve des écoutes téléphoniques et interceptions de messageries, en vue de scoops, qui ont touché des centaines de personnes, du prince Harry à Jude Law en passant par des inconnus transitoirement à la une. Curieusement les MC n'ont jamais fait partie des cibles. 
Craig Stephens


Les onze jurés ont acquitté des cinq charges, dont tentative de corruption de policiers, qui pesaient sur elle la "reine de la presse de caniveau" et "cinquième enfant" du patriarche Murdoch, Rebekah Brooks. La relaxe de l'ex-patronne du feu News of the World, par où un scandale couvant depuis 2007 et devenu non escamotable arriva, contraste avec la condamnation de Andy Coulson, lui aussi proche de David Cameron. Le conseiller en communication du parti conservateur entre 2007 et 2011, auparavant rédacteur en chef de NotW, a été jugé coupable d'écoutes téléphoniques illégales en bande organisée.

L'instruction ayant établi que les deux principaux prévenus avaient eu une liaison entre 1998 et 2004 (au moins), le procureur avait estimé que, à cette époque tout ce que M. Coulson savait, Mme Brooks le savait aussi. 

  Alexander Mackendrick - Sweet Smell of Success
     You're a cookie.. full of arsenic !

Nick Davies (The Guardian), qui a suivi depuis le début une affaire déclenchée par The Guardian, publie un article magistral, "le procès des écoutes téléphoniques avait officiellement tout à voir avec le crime, en réalité il avait tout à voir avec le pouvoir", où il conclut laconiquement : le jury de l'Old Bailey a rendu des verdicts conformes aux éléments probants. On ne leur avait pas demandé d'en faire plus.

25 – David Cameron, qui avait promis un mea culpa au cas où son ancien collaborateur serait incriminé, a reconnu avoir pris une "mauvaise décision".

– BBC1 (Panorama) diffuse Hacking : Power, Corruption and Lies de Robert Peston. Les hommes politiques et la police ont-ils contribué au scandale des écoutes téléphoniques pendant des années en raison de leurs liens avec l'empire de Rupert Murdoch ?



29 – "Follow the money" est le titre de la chronique de A Sauce Said... Qu'est-il finalement arrivé à la "récompense" donnée par les lecteurs de NotW en 2007 et remise à Madeleine's Fund en avril 2011 ? Une chose est sûre, l'argent n'a pas été employé à rechercher Madeleine. Il est sûr aussi que la "récompense" n'a rien à voir avec le paiement de 550 mille livres à MF pour les bonnes feuilles de "Madeleine". Selon Companies House, les revenus de MF pour l'année achevée le 31 mars 2012, période couvrant le transfert de la "récompense", s'élevaient à 856,393 livres. Pour la première fois, le bilan distingue fonds restreints et fonds non restreints. C'est une pratique courante dans les associations caritatives où un donateur peut demander que sa donation soit affectée à un secteur particulier des activités de l'association. Mais MF est une société privée à responsabilité limitée. Les revenus "restreints" s'élèvent à 550 mille livres, exactement la somme payée par NI pour les bonnes feuilles. Il est dit un peu plus loin que cette somme est donnée pour assurer les  frais directs de la recherche de MMC et de l'investigation sur sa disparition. Aucune explication n'est donnée sur la raison de distinguer entre fonds restreints et fonds non restreints. Comme la "récompense" n'apparaît pas dans les fonds restreints, elle ne peut figurer que dans les fonds non restreints et être une partie de ces revenus qui s'élèvent à 306,393 livres, ce qui signifie que l'on peut investir la "récompense" dans des dépenses autres que les frais directs de la recherche de MMC. Ces dépenses s'élèvent à 272,764 livres. Comment MF a-t-il dépensé tant d'argent en un an dans des frais qui ne sont pas directement liés à la recherche de MMC ?
Malgré l'engagement premier d'obéir aux plus hauts critères de transparence et de responsabilité, les statuts financiers de MF ont été établis en accord avec les préconisations spéciales destinées aux petites sociétés, ce qui revient à dire que MF n'est pas astreint à fournir autant d'informations sur ses activités qu'une société plus importante. 
Que représentent les deux premiers items ? Selon le rapport du directeur, MF a continué à payer une veille téléphonique de 24/7, un gestionnaire de campagne à mi-temps, la maintenance des documents liés à l'enlèvement de MMC, une petite équipe de privés incluant un lusophone, une campagne de sensibilisation pour maintenir le public vigilent, une agence de communication portugaise afin d'asseoir  la présence de MF dans ce pays.
Rien n'est dit dans le rapport, mais il est raisonnable de penser que les quatre premières activités relèvent des fonds restreints puisqu'ils semblent être directement liés à la recherche de MMC. Le gestionnaire à mi-temps pourrait faire partie des "dépenses administratives" (fonds non restreints ?).
Mais comment MF a-t-il dépensé près un quart de million de livres dans des frais de commercialisation et de campagne ?
Pendant la première année, celle qui s'est achevée le 31 mars 2008, sur un total de dépenses de 815 mille livres, seulement 250 mille, un chiffre très rond..., avaient été affectées aux "frais de recherche".
Presque 82 mille pour la "sensibilisation", peut-être des frais de publicité. Plus de 37 mille avaient été dépensées sur un website rudimentaire. 123 mille en gestion des campagnes et rétribution des professionnels de communication. 26 mille en observation des médias, ce que Wikipedia qualifie d'outil utile pour évaluer les efforts et les progrès d'une agence de communication.
Mais certaines de ces autres dépenses sont plus surprenantes :
Plus de 111 mille en frais juridiques et dépenses. Ce que ces frais représentent n'est pas clair, mais ils ne couvrent pas les frais juridiques associés à la constitution de MF. Ceux-là s'élèvent à 68 mille livres. 36 mille livres d'administration de MF, 13 mille livres de rémunérations d'audit et 7 mille livres de frais  de comptabilité.

Les dépenses ne seront plus jamais discriminées de cette manière, trois rubriques les couvriront : commercialisation et campagne, administration, taxes.  
Il est douteux que les lecteurs de NotW qui ont répondu à l'appel et contribué à la "récompense" aient imaginé que leur don finirait par payer des avocats, des audits, des comptables et des chargés de communication.
Pour ne rien dire de l'absence de remerciement.
30 – L'équipe de Operation Grange (SY) est de retour à PDL, avec les 2 chiens HRD, pour la seconde phase de leur enquête. Cette fois il est question de creuser non la terre mais les esprits d'une quinzaine de témoins dont 4 seront soumis à un interrogatoire tel que le Ministère public a décidé d'instituer à leur endroit un statut de témoin assisté.