Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2015-10-30

2015-16 - de OCT à JAN - chap. XLVIII

Page précédente




XLVIII. Mais où sont les neiges d'antan ?*




Certes Sherlock Holmes affichait une certaine condescendance à l'endroit de l'inspecteur Lestrade, "un des meilleurs parmi les pires", plus obstiné que tenace, trop "conventionnel" et dépourvu du flair le plus élémentaire qu'exige la résolution d'un crime un tant soit peu complexe.

Lestrade shrugged his shoulders - I am afraid that my colleague has been a little quick in forming his conclusions.

Arthur Conan Doyle/Sydney Paget - The Boscombe Valley Mystery



Comme chacun sait, perdue la première occasion de faire bonne impression, rien ne sert de courir.... et encore moins de recourir à quelque artifice.
Qu'on se souvienne ! Cameron fut touché par les MC (vous qui avez aussi perdu un enfant...) et Brooks lui força la main en insinuant que Theresa May pourrait faire l'objet de critiques désobligeantes à la une. TM, dont l'intérêt était d'être aussi royaliste que le roi, fit en sorte d'obtenir l'acceptation du Met, assuré d'être financé par une caisse spéciale du HO. On ne sait pas très  bien qui  restreignit à l'enlèvement le terrain de recherche, bien que l'idée de reprendre l'enquête où la PJ l'avait laissée, sur une reconstitution manquée, n'était appétissante ni pour le PM, ni pour Rebekah, ni pour TM. Comme en témoignent les flonflons du lancement de OG, le Met, de son côté, se persuada sans peine que les meilleurs enquêteurs du monde trouveraient les éléments probants qui avaient échappé à la PJ. Mais petit à petit, au fil des ans, les pistes s'étaient fermées les unes après les autres. Il ne restait plus qu'à écouter le silence.

Se donne-t-on ainsi une chance de découvrir la vérité ?
Le Yard aurait-il fait son temps ?
11 millions (de livres) sortis des poches du contribuable pour financer une sorte de chasse au dahu sans fin prévisible, énigmatiquement dénommée Operation Grange, en quête d'une fillette dont la disparition fut l'occasion, pour le profit de plus d'un mais peine perdue pour elle, de la plus grande couverture médiatique jamais consacrée à un petit de l'être humain.
Qui s'est abstenu d'une opinion sur ce qui lui advint ? L'enlèvement du bébé Lindbergh, le cauchemar de tous les parents, a encore sa part d'ombre, mais au moins sait-on ce qui arriva à l'enfant.




Qu'en est-il de Operation Grange ? Le DCI Redwood partit à la retraite sans un mot, substitué par une DCI, qui prit les commandes sans davantage piper mot. Les 34 limiers dépeints comme de premier rang sont aujourd'hui réduits de moitié, les 195 lignes d'investigation définies à partir de 40 mille pistes et documents provenant de la PJ, du LC et de plusieurs firmes privées (plus ou moins recommandables) au service de Madeleine's Fund n'ont mené à rien qui vaille. Bredouilles ?
Il y a deux ans, l'affaire MC gagna un nouveau souffle avec un record d'audience, 7,3 millions de téléspectateurs pour le programme Crimewatch (BBC) dont la diffusion, à force de maints teasers préalables, suscita plus d'un millier d'appels téléphoniques d'individus soudainement convaincus de détenir la fameuse pièce manquante pour terminer le puzzle. 

8 ans et demi plus tard, ce fait-divers si excessivement dramatisé, qui pendant un an occupa la une des journaux grâce au financement du fonds mis sur pied par les MC, continue à garantir une audience importante, à condition d'être alimenté par quelque détail nouveau, comme un trio de petits malfrats, un homme tué par un tracteur ou un portrait-robot transformant en suspects possibles tous les hommes de stature, allure et âge moyens de la planète.

Quand les inspecteurs de OG, sans doute lassés de se morfondre devant des piles de dossiers, décidèrent de passer du mode revue au mode action, la PJ ne tarda pas à rouvrir l'enquête sous un prétexte cousu de trop de fil blanc pour être crédible. On avait appris peu de temps auparavant que cinq inspecteurs portugais avaient entrepris une re-lecture de l'affaire et s'y employaient de manière permanente... à l'insu de l'autorité de tutelle, le Ministère public..

Les narrations sans fin sont-elles encore des histoires ? Celle de Madeleine MC,  singulièrement dépourvue de cliffhanger, a-t-elle les ingrédients nécessaires pour prendre au dépourvu ? 
Rien ne vaut finalement la fiction pour être sûr de ne pas bailler d'ennui. Try this one, divertissement assuré.






Octobre




03 – Le Webmaster (probablement Kate MC, c'est en tout cas ce qu'elle déclare ici) du site officiel de campagne sur FB fait savoir que la recherche de Madeleine est cruellement menacée (estimée trop chère, sans espoir), comme si la vie d'un enfant n'était pas sans prix. D'où la décision de bloquer quiconque critiquera les initiatives des MC.   


– La souscription lancée sur le Web pour soutenir la défense de Gonçalo Amaral totalise maintenant plus de 50 mille livres. 


04 ― Le compte Twitter officiel des MC bloque le compte Twitter de Kerry Needham (la mère de l'autre enfant britannique disparu à l'étranger - Grèce, 1991) en raison des propos acerbes de ses supporters vis-à-vis des parents de Madeleine. Il est vrai que KN a souligné la disproportion des moyens de recherche de Madeleine MC et de son fils, mettant en cause ce faisant les autorités et non les MC. ITV fait savoir et, popularité oblige, les MC débloquent leur suiveur KN.


05 ― Suite et fin de la petite guerre ? Les MC décident de fermer leur compte sur Twitter en raison de la toxicité des "abus constants" des trolls. Comme KN, ils avaient le choix de tolérer les messages discordants voir malveillants pour continuer à faire connaître la disparition de leur fille sur Twitter ou bien de laisser tomber. Ils ont choisi de s'en aller. Pourquoi ? 

11Une pétition est lancée sur le Web par le trublion habituel, Anthony Bennett, qui demande au gouvernement de faire savoir comment l'argent alloué à OG a été dépensé. Le moins que l'on puisse dire est qu'on ne se bouscule guère pour signer, bien que la curiosité du public soit (légitimement) très réelle.


26 ― Martin Hickman publie Life and Death in the Sun Newsroom dans la série consacrée aux procès récents du roi des tabloïds britanniques, le joyau de la couronne Murdoch qui tire à 1,8 million  par jour : Fleet Street est un monde clos. Les journaux nationaux donnent forme aux débats, font ou défont des carrières et modifient le cours des corporations et des gouvernements, mais leurs salles de rédaction sont fermées aux outsiders. Les nouvelles sont publiques, la manière dont elles sont fabriquées est privée.


― Selon The Sun, Madeleine's Fund a été délesté de   £100,000 par un individu payé pour chercher MMC, qui aurait obtenu cette somme grâce à de fausses factures. Cette information a été transmise au journal par deux whistleblowers qui pourraient être d'ex-détectives de Método3 (voir Cortina de Humo).

  




28 ― Le Metropolitan Police Service (Met) fait savoir que les enquêteurs de Operation Grange, qui ne sont parvenus encore à aucune conclusion, suivent quelques pistes précises auxquelles est affectée une équipe réduite (4 officiers de police), la plus grande partie de la mission étant achevée. L'enquête OG a recueilli 1338 dépositions, réuni 1027 pièces à conviction, investigué 60 individus "intéressants" et 650 délinquants sexuels, pris en considération 8.685 signalements (de MMC) venant du monde entier, envoyé 30 LOR (commissions rogatoires) et suivi 560 pistes. On se prend à craindre que ces chiffres impressionnants n'aient comme fonction d'éluder la question des résultats. On se prend à craindre aussi que leur démesure masque mal une singulière absence de piste sérieuse. Le travail déployé par l'équipe d'OG, qui a reçu en moyenne 200 courriels par semaine et plus de 7000 réponses à l'appel à témoin de Crimewatch (oct. 2013), a permis de mieux comprendre les événements de la nuit où Madeleine MC a disparu à Praia da Luz et de s'assurer que rien n'a été et n'est négligé dans la recherche de ce qui lui est arrivé. Il n'est remarquablement plus question de retrouver Madeleine ayant de bonnes chances d'être en vie comme le proclamait DCI Andy Redwood en avril 2012, la fleur au fusil. Seul est au reste employé le mot "disparition", probablement par prudence et non pour faire droit aux termes de l'ordonnance du Ministère public. Il est raisonnable d'en déduire que le Yard n'a mis au jour aucun indice confirmant la thèse des MC. Ces derniers, on ne s'en étonnera pas, se réfèrent nonobstant, dans les remerciements qui concluent le bulletin d'information, aux événements ayant conduit à l'enlèvement de Madeleine à Praia da Luz, et assurent espérer toujours, alors qu'ils ne savent pas ce qui est arrivé à Madeleine, deux déclarations qui semblent contradictoires et conduisent à interpréter la seconde de manière restrictive : "ils ne savent pas dans quelles conditions l'enlèvement s'est produit". Dans un communiqué, le spin doctor Clarence Mitchell affirme que les MC sont toujours convaincus qu'aucun mal n'a été fait à Madeleine (selon eux enlevée du lit où elle dormait).




L'appel de fonds lancé pour soutenir financièrement le recours en appel de l'ex-inspecteur Gonçalo Amaral est clos ce jour, la somme étant "suffisante" (il se pourrait qu'existe une autre raison, car le compte en banque portugais est toujours ouvert). Les fonds totalisent 73.000 € de dons, pour une bonne part britanniques.



30 ―  Célèbre mystification radiophonique : il y a exactement 77 ans, ce génie que fut Orson Welles, qui naquit il y a 100 ans, raconta à la radio, en direct, à la première personne et en interrompant la narration par de faux flashs d'information, une invasion de Martiens qui suscita la panique et entra dans l'histoire. On dit que près de deux millions d’auditeurs furent convaincus que la planète terre était menacée. Même s'ils ne furent pas si nombreux, il y a certes là du grain à moudre...






Novembre

 
01 – Selon The Express, que reprend The Huffington Post, Operation Grange s'intéresserait à un Allemand qui a avoué avoir tué deux enfants cette année, pour des motifs sexuels. SY déclare toutefois que la règle est de ne pas parler des personnes interrogées au cours des enquêtes. Mais les enfants étaient deux petits garçons et l'homme semble n'être jamais allé au Portugal...
On se demande pourquoi chercher si loin ce que, peut-être, l'on trouverait tout près si seulement c'était politiquement correct... 

03 La PJ, qui continue à mener discrètement une revue/enquête parallèle à Porto, semble ne pas avoir plus d'indice  que le Met.

06Les MC publient l'inventaire de tout ce qui leur manque depuis que Madeleine n'est plus avec eux. La liste va de "faire des courses avec elle" à "être ensemble dans un ca" en passant par "lui faire une coiffure". Quid de ce qui manque à la personne disparue, privée des siens ?

22 Épisode de la série Chroniques criminelles (NT1), L'affaire petite Maddie - Que s'est-il passé à Praia da Luz ? (jusqu'à 55'35"), un documentaire malheureusement et probablement involontairement peu fiable. On se prend à regretter que l'ex-inspecteur GA, qui s'exprime librement, n'en ait pas profité pour corriger de regrettables erreurs. 
Grâce au copier-coller, les mêmes erreurs se sont transmises d'un média à l'autre au cours des années précédentes : non, les MC n'étaient pas dans un hôtel, non le lit de MMC n'était pas grand ouvert, non ce ne sont pas les parents qui ont appelé la police, non celle-ci n'est pas arrivée 1h30 plus tard, non Jane TB n'a pu décrire l'enfant porté par Tannerman, elle n'a vu que le bas des jambes, non les chiens britanniques ont été déployés ailleurs que dans l'appartement des MC, non le ravisseur idéal, Tannerman, a été identifié et n'en était pas un, non l'autre ravisseur, Smithman, court toujours, etc, etc.

  
27 ― Illustration de la fonction d'IPSO (Independent Press Standards Organization) à l'occasion d'une plainte déposée auprès de cet organisme par l'ex-sollicitor Anthony Bennett à propos du titre mensonger Maddy : Detective did lie about death cover-up ("Le détective a menti au sujet de la mort dissimulée") publié à la une par le Daily Express le  29 avril 2015. Consulté, le DE admit la faute, le tribunal n'ayant pas à se prononcer sur la véracité de la thèse de l'ex-inspecteur Gonçalo Amaral et ne l'ayant pas fait. Toutefois le DE argumenta que l'erreur (du rédacteur en chef-adjoint qui s'était fondé sur la norme britannique dans ce genre de procès) était mineure puisque l'article lui-même (p. 11) ne faisait allusion à aucun mensonge, révélant ipso facto que le titre n'était que racoleur. L'affaire s'arrêta là, le plaignant s'étant satisfait de la rectification suivante : Nous aimerions clarifier que la cour portugaise n'a pas déterminé que M. Amaral avait menti



28 Sur le site officiel, les MC remercient l'équipe de OG du travail méticuleux et laborieux mené depuis 4 ans et demi. L'étendue et la difficulté de la tâche n'a jamais été mise en doute. Nous sommes sûrs que l'investigation pour trouver Madeleine a significativement progressé et que le MPS (Metropolitan Police Service) a maintenant une perspective plus claire des événements qui ont mené à l'enlèvement de Madeleine en 2007. Comme la phase de relecture de l'enquête est pratiquement finie, nous comprenons très bien les raisons pour lesquelles l'effectif a été réduit. Nous remercions aussi le HO de continuer à soutenir (financièrement) l'investigation. Nous ne savons pas ce qui est arrivé à Madeleine, mais nous espérons encore qu'elle sera trouvée, compte tenu des pistes suivies par l'enquête.




Décembre


17 –  Blacksmith Bureau : The Most Important Document in the Case


18 Les comptes de Madeleine's Fund sont approuvés par les administrateurs et remis à la firme chargée de l'audit. Pour 2015, Madeleine's Fund se prévaut d'une disposition légale permettant aux petites sociétés de ne livrer que très peu d'informations. No comment.


23 – À l'abri du Freedom of Information Act 2000, Anthony Bennett dépose une requête auprès du MOPAC (Mayor's Office for Policing and Crime) sur 1) la liste des communiqués du Met sur OG et 2) le nombre de demandes d'information faites par le public sur OG depuis le 12 mai 2011 (date d'entrée en activité de OG). Le MOPAC ne répond, partiellement et succinctement, qu'à la deuxième question : 4 requêtes ont été déposées depuis 2014.

  Dépôt des comptes de Madeleine's Fund à Companies House.



Janvier



02 –  Les médias britanniques devant la loi : un survol des affaires de diffamation, vie privée et protection des données. Les quatre plus importantes ont été : 
Vidal-Hall vs Google (protection des données) qui a ouvert la voie à des plaintes sans que soit prouvée une perte financière.
OPO vs Rhodes (restriction concernant la publication d'un livre) où la cour suprême a souligné l'importance de la liberté d'expression.
Gulati vs MGN (dommages importants (en tout 1,2 million de livres) à 8 victimes du piratage téléphonique.
Lachaux vs Independent Print (le préjudice grave est requis en cas de diffamation).
Sont recensés et référencés ici les principaux jugements de 2015.



05 – English PEN, de concert avec l'IPI (International Press Institute), s'engage dans une campagne visant à mettre un terme à la diffamation criminelle en Europe. L'argument est l'usage excessif de la loi en matière de diffamation criminelle pour entraver la critique des médias, réduire au silence les divergences d'opinion et protéger des intérêts politiques et économiques. Les conséquences de cette situation sont désastreuses : auto-censure, raréfaction du journalisme d'investigation et des débats, sélection de l'information livrée au public. 
  
Par ailleurs, le caractère normatif, dans l'UE, des lois sur la diffamation rend difficile de combattre les abus des régimes qui bafouent la liberté d'expression car ceux-ci peuvent pointer les lois européennes, compatibles avec le respect des droits de l'homme.

07 ― Affaires liées à la question des médias et de l'information devant les cours d'appel britanniques et devant la CEDH en 2016.





Marco Braun - Op art triangle or Stand up for your right


Page suivante ici