Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-01-12

2007 - OCT - chap. IX

 

 

IX. Changement de cap





01 – Curiosité : la PJ demande par téléphone au Met (Metropolitan Police Service) le profil génétique de Madeleine MC (établi à partir d'un échantillon de salive prélevé sur l'oreiller de Madeleine, à Rothley), afin que le laboratoire de la police scientifique puisse le comparer aux échantillons analysés. Envoi par e-mail le lendemain.


02 – L'inspecteur chef Gonçalo Amaral est démis de ses fonctions dans l'affaire MC pour avoir peu diplomatiquement confié au Diário de Notícias que ses collègues anglais enquêtaient sur des informations fournies et élaborées par les MC en oubliant que ceux-ci étaient témoins assistés, remarque qu'il dit avoir cru faire off the record. La décision du directeur de la PJ, sans doute simplement politiquement correcte mais fâcheusement ingrate et inutilement humiliante, donnera lieu à toutes sortes d'interprétations pour ne rien dire de ses assez désastreuses conséquences.
En mai 2011 verra le jour Operation Grange, une mission de révision du dossier sous le seul angle de l'enlèvement, comme le montre le cahier des charges, par une équipe de SY regroupant 35 personnes. Rien ne change donc sous le soleil.




  Le Portugal clôt le Conseil Informel de Justice et des Affaires Internes de l'UE en proposant un système "alerte enlèvement" pour toute l'UE.


03 – Le statut de "témoin assisté" n'affecte pas les campagnes de levée de fonds qui continuent de plus belle. La firme doreuse d'image Hanover fait superbement son travail.

 04 La prestigieuse London Review of Books publie un court essai de l'écrivain irlandaise Anne Enright où celle-ci déclare avoir ressenti plus tôt que la plupart des gens une antipathie pour les MC et ne pas en être fière. Cette pièce critique mais sans jugement de valeur vaudra à AE d'acerbes semonces. 
  
Interview des MC pour le Leicester Mercury.

L'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe adopte la résolution 1577,
Vers une dépénalisation de la diffamation. Rappelant sa Recommandation 1589 (2003) relative à la liberté d’expression dans les médias en Europe, elle réaffirme avec vigueur que la liberté d’expression est une des pierres angulaires d'une véritable démocratie et souligne le rôle fondamental de la presse dans la promotion des débats sur des questions d’intérêt public dont se nourrit la démocratie.
L’Assemblée exhorte les États à recourir avec la plus grande modération à la législation anti-diffamation dans la mesure où celle-ci est susceptible de porter gravement atteinte à la liberté d’expression et exige des garanties procédurales permettant à tout citoyen poursuivi pour diffamation d’apporter la preuve de la véracité de ses déclarations et de s’exonérer ainsi d’une éventuelle responsabilité pénale.


Pat Brown - "The Moment Madeleine was Taken"

 05 Où l'on voit que Gerald MC (blog) est tout à fait conscient que le statut de témoin assisté ou se maintient jusqu'à la formulation d'une accusation ou s'éteint après un délai de 8 mois. Il sait aussi que ce statut permet à l'arguido de requérir certaines interventions.

06 Le manager de crise Alex Woolfall (Bell Pottinger) déclare au Times qu'il n'a entendu, dans les jours qui ont suivi la disparition, aucune allusion à la pédophilie ou à un cambriolage aggravé : on se demandait si avait fugué et eu un accident ou si quelqu'un l'avait prise, peut-être sans mauvaise intention. Le mot utilisé était "perdue de vue" (missing). M. Woolfall était-il si occupé par les médias qu'il n'avait pas le temps de lire la presse?
L'accident domestique, avancé par la PJ et évidemment rejeté par les MC, est pourtant la  plus probable des causes de décès dans le groupe 0-4 ans. 


07 – John MC (frère de Gerald) contacte Pieter Boshoff, qui fraie et pose volontiers avec les people (on le dit atteint de "célébritisme") et a récemment fondé Missing Children SA, aux excellentes performances. Mais PB décline l'offre comme simple exercice de relations publiques. (sue ce qui arriva à PB : 30.10.2010).



08 – Paulo Rebelo, un coordinateur d'enquête criminelle de Lisbonne spécialiste de la lutte contre la drogue, est nommé à la tête de l'affaire MC.

CNN diffuse le multi-reportage Mystery of Madeleine McCann Disappearance Still Unsolved (Nancy Grace). L'OC est toujours qualifié de "luxueux", Madeleine de "bébé' et la PJ (filmée à son insu) "une catastrophe". On entend Gerald MC affirmer que la police a été alertée presque immédiatement (en fait 40' plus tard). Beaucoup d'intervenants ne sont pas identifiés. Le mythe du "plaidoyer de marchandage" (plea bargain), spécifique de la Common Law, a la vie dure, comme celui des parents soupçonnés par défaut. Édifiante confession de Nancy Grace  à Clarence Michell : Je prie pour que vous ayez raison, parce que, lorsque je regarde les parents de Maddy, je ne veux pas croire qu'ils aient quelque chose à voir avec ça. Nancy Grace pourrait exprimer tout haut ce que beaucoup sentent tout bas.


La lettre de Matthew Baggott (17 septembre), CC (Chief Constable) du LC depuis 2002 (il partira en 2009) n'ayant guère été suivie d'effet et les spéculations médiatiques continuant à aller bon train, bien que le LC ait même déposé une plainte auprès de la PCC (Press Complaints Commission), le CC envoie une seconde lettre soulignant la complexité de l'affaire et appelant les organes de presse à oeuvrer dans l'intérêt de l'enfant. Lors de l'audition de la Commission Leveson du 28 mars 2012, Matthew Baggott affirma que les spéculations médiatiques auraient pu nuire à l'intégrité d'une action en justice, eût-elle eu lieu au Royaume-Uni, et entraver la recherche de Madeleine en raison des réactions suscitées par ces spéculations.

Pat Brown - Another "Ludicrous" Theory in the Disappearance of MMC

09 –  Le PGR Fernando J. Pinto Monteiro, fait totalement confiance à la PJ et au Ministère public et fait savoir que l'enquête implique des interventions moroses.

10 – Le directeur national de la PJ déclare qu'aucune piste n'est fermée, l'enquête contemple toutes les possibilités, y compris la mort de Madeleine. L'inspecteur Ricardo Paiva questionne les employés du Kelly's bar (où la famille S se trouvait juste avant de croiser Smithman) et se fait remettre les factures du soir du 3 mai.

16 – Le "méticuleux" Paulo Rebelo, qui a augmenté les effectifs, fait sonder le barrage da Bravura, à une vingtaine de km de PDL, et fouiller la dense végétation alentour. Tous les endroits d'où les téléphones cellulaires du groupe ont envoyé un signal à une antenne-relais sont examinés à la loupe. L'examen critique du dossier a commencé. 

Tandis que la presse, citant Clarence Mitchell, rapporte que Kate et Gerry sont suffisamment réalistes pour savoir que Madeleine est probablement morte, GMC écrit (blog) que contrairement à certains rapports, Kate et lui n'acceptent pas que Madeleine soit probablement morte. Ils savent que c'est une possibilité, mais comme rien n'indique que Madeleine ait sérieusement souffert, ils continuent à espérer qu'elle sera trouvée vivante. 

Fax des avocats portugais des MC au Ministère public demandant que soient interrogés plusieurs groupes témoins (la plupart au Royaume-Uni, donc mission rogatoire) ; ce type de requête fait partie des privilèges des arguidos. Curieusement Alan Pike, qui fit la connaissance des MC le 5 mai, est mentionné comme les ayant entendus et ou vus au moment du constat de la disparition.
  
18 – Clarence Mitchell intervient comme porte-parole des MC à l'Université de Coventry, à la demande du journaliste et professeur John Mair, sur le thème Missing Madeleine McCann - The perfect PR ("Madeleine McCann portée disparue : la parfaite campagne de relations publiques"). Eu égard aux résultats, si toutefois l'objectif était de découvrir ce qui était arrivé à MMC, cette perfection pourrait être un peu précipitée. Il existe un podcast (63') ici.

Channel 4 Dispatches diffuse le documentaire Searching for Madeleine, fruit d'une étude de terrain par cinq policiers et criminologues, où l'idée d'un ravisseur passant par la fenêtre sans abîmer les persiennes d'aluminium recouvertes de polyuréthane est rejetée comme pratiquement impossible  : Nous ne disons pas qu'il y a eu une mise-en-scène (les actes d'un criminel afin de faire endosser son crime à quelqu'un d'autre) d'enlèvement, mais qu'il est difficile d'imaginer quelqu'un pénétrant par cette fenêtre sans laisser de trace. 
Transcription ici.
L'analyse des Crimebusters est très intéressante si l'on songe qu'à ce moment-là le dossier était secret, on n'avait aucune idée de ce que les MC et leurs compagnons de voyage avaient déclaré à la PJ. Le prof. de sciences forensiques David Barclay a examiné tous les indices disponibles et est arrivé à la conclusion qu'il y avait quelques graves inconsistances.  Quant aux premiers mots de Kate MC, "ils l'ont prise", DB ne croit pas qu'il aurait eu cette première réaction-là si son enfant avait disparu. Quelle réaction DB aurait eue dans une telle situation ? Y a-t-il une réaction standardisée à avoir ? Le professeur s'engouffre sur un terrain moins mouvant quand il met en doute l'histoire du volet roulant : Nous avons examiné la scène du crime et ce qui nous a frappés immédiatement c'est l'improbabilité que quelqu'un soit entré par la fenêtre... un grand immeuble (donc des dizaines de fenêtres) surplombe le parking. Nous ne disons pas que c'est impossible, mais avec toutes nos années d'expérience cela semble hautement invraisemblable et non plausible.
Tout en considérant que la PJ a fait du bon travail, il note deux erreurs : D'abord ils n'ont pas gelé la scène du crime assez vite. Ensuite ils n'ont pas été assez agressifs avec les MC au premier stade de l'enquête. C'est en réalité pour leur bénéfice dans des affaires comme celle-là que la police presse les parents fermement et exige un compte-rendu détaillé de leurs mouvements pendant l'intervalle de temps critique.Ce documentaire qui laisse entrevoir qu'une solution est peu probable et que l'ombre du soupçon risque de peser pour toujours sur les MC, rend ceux-ci fort mécontents, selon une "source proche". Oubliant qu'ils sont tenus par le secret de l'instruction, ils auraient dû être consultés. Clarence Mitchell tentera de minimiser cette réaction en déclarant que tout élément de preuve a une explication innocente. Que craignait donc Kate quand elle refusa de répondre aux 48 questions ?
Avec une bravoure d'ingénu, CM raconte comment il a nourri les narrations des médias et comment, si la presse les faisait apparaître, lui et ses clients, sous un jour moins favorable, il savait signifier aux journalistes, sous peine de non coopération future, que les choses étaient comme il l'avait dit et signifiaient ce qu'il voulait dire. En deux mots CM se vante de manipuler la presse en faveur des MC. 



Début du sommet européen de Lisbonne. Gordon Brown fait savoir qu'il s'entretiendra avec José Socrates, le chef du gouvernement portugais, sur l'affaire MC en fin d'après-midi.


19 – Le PR titulaire, José Magalhães e Menezes,  4è comte de Vilas Boas (annoblissement récent), fait savoir qu'il est inutile de réinterroger Kate MC puisqu'elle a pris le parti de ne pas faire de déclaration (son droit comme arguida). Par ailleurs, en l'absence de nouveaux éléments, l'interrogatoire de Gerald MC ne se justifie pas. Enfin, les témoins assistés n'ayant aucunement violé les obligations liées à leur statut, toute espèce de contrainte est sans fondement.

Alberto Carbas, le chef de l'unité de kidnapping au commissariat général espagnol (Madrid), fait savoir à la PJ que la famille MC a engagé l'agence catalane de droit privé Metodo 3 pour rechercher Madeleine, le milliardaire Brian Kennedy assumant une partie des dépenses (voir 15.09).  Est sollicitée une rencontre.

Le recours à des enquêteurs de droit privé est strictement réglementé au Portugal et n'est pas toléré tant qu'une enquête criminelle est en cours. 
 
Moyennant quelques concessions de dernière heure, les États-membres prennent l'engagement de signer le Traité de Lisbonne le 13 décembre suivant. 

20 – Dans une longue interview à l'hebdomadaire Sol, le PGR Pinto Monteiro déclare qu'aucune piste ne peut être abandonnée et qu'aucune n'est assez solide pour exclure les autres. Le temps qui passe ne rend la situation plus difficile. Ce qu'il pense de l'affaire ? Rien. Il observe qu'un million d'enfants par an sont enlevés sur la planète, mille au Royaume-Uni et une douzaine au Portugal. Et de conclure : nous ne sommes pas habitués à tout ce bruit.



21 – Interrogé par El Pais sur l'animosité des journaux britanniques, acquis plus que jamais à la cause MC grâce à une campagne efficace, le directeur général de la PJ, Alipio Ribeiro, remarque que réagir serait jouer au ping-pong, PJ contre presse britannique. La tradition portugaise différente : moins de communication et plus de secret judiciaire. Quant à la campagne publicitaire des MC, il observe que l'intérêt international excessif a eu pour effet de multiplier les pseudo signalements et les fausses pistes, autant de tactiques de diversion pernicieuses. Il se montre indirectement aux antipodes de Gerald MC à propos des chiens spécialisés en les qualifiant de très fiables !

 22 – Trois clips des parents de Kate MC sont commentés sur un plateau de la chaîne espagnole Antena3 (Confidential Talk Show) : la médiatisation de ce qui est devenu l'affaire MC, ce que pensent les parents de Kate (père manifestement mal, mère très embarrassée quand on lui demande quand elle a vu Madeleine pour la dernière fois, trop longtemps ?). Les H ne semblent pas croire que Madeleine soit vivante. Est invitée une spécialiste d'analyse comportementale.



22 –
À travers l'officier de liaison Bob Small, Gerald MC envoie à l'inspecteur Nigel Barraclough deux sketches représentant Tannerman, l'un en noir et blanc et l'autre en couleur, que Metodo3 a fait exécuter selon les indications de Jane TB. NB fait suivre à l'intention de l'inspecteur Ricardo Paiva.

– Antena 3 diffuse un Confidential Talk Show, une interview en 3 courts volets des grands-parents maternels de MMC. Transcription ici.

24 –Diffusion de la première interview (transcription) des arguidos MC (Antena 3/El Mundo), acceptée à l'instigation de leurs enquêteurs privés (Metodo3) dans le seul but d'attirer l'attention sur la nouvelle hotline. Madeleine est probablement chez quelqu'un, déclare Kate qui ne croit pas qu'elle leur a été enlevée pour toujours, ni qu'on pourrait faire du mal à un être aussi beau. Gerald fait une profession de foi d'innocence, nous savons qu'elle a été prise, tandis que Kate ajoute : nous savons la vérité.  
–  Francisco Moita Flores parlera de lieux communs pour esquiver l'essentiel et le psychiatre forensique espagnol, Jose Cabrera  Forneiro comparera Kate MC à un joueur de poker en raison de larmes (de crocodile) programmées et versées sans bouger un seul muscle facial. Quant à Gerald MC, il contrôle sa femme.


 
Contrat signé avec Metodo3.

Lancement de la nouvelle hotline et appel à témoins. La Morocco Connection est réactivée, les montagnes du Rif étant le havre idéal des pédophiles: plusieurs petites blondes, très certainement Madeleine, sont signalées mais s'avèrent n'être que les vraies filles d'autochtones.

  Lettre ouverte de la profiler états-unienne Pat Brown à Kate MC avec une introduction dans laquelle elle préconise à l'équipe de relations publiques des MC de leur dire de se taire car à chaque fois qu'ils ouvrent la bouche ils se font davantage de tort dans leur tentative de gestion de réputation. Selon PB, le comportement hors norme des parents, s'ils n'ont rien à voir dans la disparition de leur fille, ne pourrait s'expliquer que par un narcissisme forcené. Avec vos chargés de communication toujours prêts à fournir une réponse, poursuit PB, vous avez l'air d'être terriblement sur la défensive. Si vous n'avez rien à vous reprocher, si tout ce que vous désirez est trouver Madeleine, vous ne devriez pas perdre de temps avec ces inepties.  
 


25 – Publication du sktech en couleurs représentant Tannerman, un homme sans visage qui porte, couché sur ses bras, un enfant dont on ne voit que les mollets et les pieds nus. Curieusement il y a un petit volant en bas du pyjama, détail non décrit par Jane TV, mais conforme au pyjama que Madeleine est censée avoir porté.
 

Clarence Mitchell déclare à la chaîne irlandaise RTÉ (Prime Time) qu'il était facile d'enlever Madeleine sans laisser de trace. Bien que le gérant de l'OC (John H) ait dès le 4 mai vainement signalé à la presse que les persiennes étaient intactes, il a fallu presque six mois pour que CM admette publiquement qu'il n'y avait pas d'indice d'effraction dans l'appartement des MC, renversant complètement, ce faisant, le story telling des MC à leurs proches dans les heures qui suivirent la disparition. Il a fallu surtout le documentaire diffusé le 18 sur l'impossibilité de forcer les persiennes sans laisser de trace ou sans les casser. Et l'occasion offerte par une chaîne étrangère. Selon CM, qui ne veut pas entrer dans les détails, les MC pensent maintenant que le ravisseur, au lieu d'entrer par la fenêtre, est sorti facilement par là, sans avoir rien à forcer et serait entré par la porte-fenêtre (laissée ouverte). Il lui fallait au moins ouvrir la fenêtre manuellement et laisser des empreintes comme Kate MC en avait laissé, à moins qu'il n'ait porté des gants. Le sketch officiel de Tannerman montre que ses mains sont nues...
À  ce nouveau scénario, qui n'est guère que le troisième, sera substitué une quatrième version, la sortie par la porte s'imposant finalement plus tard à défaut de confirmation forensique du passage par la fenêtre. 

Quant aux enfants laissés seuls, CM fait valoir des différences culturelles entre le RU et le Portugal.  

Selon le dr Denise Syndercombe-Court, 15 ou 16 marqueurs sont suffisants pour une très forte probabilité que le contributeur du prélèvement soit MMC plutôt que quelqu'un sans lien avec MMC. Mais quid lorsque il y a au moins 3 contributeurs ?

Le journaliste Shane Hickey (The Irish Independent) ose évoquer cette réfutation mitigée tandis que la presse britannique reste muette vouant les récits de l'enlèvement à l'ensevelissement sous la question hystérique de savoir si Kate avait pleuré ou non.
Interestingly, Clarence Mitchell’s statement about the McCanns reversal of their ‘break in’ story, came one week after Dispatches aired the documentary ‘Searching For Madeleine’, on 18 October 2007. That documentary effectively proved that it was impossible for anybody to break into the apartment and leave no forensic trace or damage to the lightweight aluminium shutters; which are covered with a fine coating of polyurethane paint which marks extremely easily. - See more at: http://madeleinemccann.org/blog/2014/04/20/rte-mystery-still-surrounds-mccann-case/#sthash.y91iCM5r.dpuf

Si Madeleine, comme le croit sa mère, est vivante, n'a pas souffert et est bien traitée, autrement dit n'est ni torturée ni esclave, Pourquoi Kate MC ne supplie-t-elle pas celui qui détient Maddie ?  se demande Pat Brown (Daily Profiler). PB n'a jamais entendu d'expert dire à des parents de contrôler leurs émotions pour ne pas augmenter le plaisir du kidnappeur. Elle pense que les suppliques n'ont aucun effet sur un psychopathe.


26 – Ricardo Paiva reçoit les dépositions (au LC) d'un couple de médecins amis des MC mettant en cause David WP à travers des propos tenus en présence de Gerald MC, entre autres.  Ces témoignages, qui datent du 16 mai, parviennent donc à la PJ six mois plus tard. Ils figurent à l'état brut, sans grande pertinence, dans les PJ Files, la seule référence britannique étant ici. On est en droit de se demander pourquoi ces dépositions sont arrivées tout court. Elles ne sont accompagnées d'aucun document indiquant qu'une investigation a eu lieu sans produire de résultat positif. Par ailleurs on s'attendrait à ce que le LC, fort soucieux que les documents établis sous son contrôle ne soient pas publiés dans le DVD des PJFiles, ait légitimement souhaité soustraire au public des dépositions qui n'engageaient pas que leurs auteurs. Or il n'en fit rien. On est donc en droit d'imaginer que les dépositions ont été communiquées à RP par DC Mike Marshall dans le cadre de leurs relations de travail, non clandestinement mais simplement à l'insu du LC qui peut-être s'était contenté de les mettre dans un tiroir.

Sur son blog, Gerald MC justifie le recours à des enquêteurs espagnols par la conviction que Madeleine a plus de chances d'être dans la péninsule ibérique ou en Afrique du nord.  


 
Pat Brown - Who should be the Suspects in the McCann Case ?

27 – L'ambassadeur portugais à Londres oppose le concept latin de famille nucléaire à  l'indépendance des enfants de la culture britannique (The Times).
 
 28 – John Stalker, ex-chef adjoint (Deputy Chief Constable) de la police de Manchester, se dit préoccupé par le silence des TP9. Il pourrait y avoir un lourd secret derrière l'affaire MC. Bien sûr il faut prendre en considération le secret de l'instruction, mais les déclarations de Jane TB, par exemple, dans l'édition de Panorama qui sera diffusée le 19 novembre, montrent que ce n'est pas une explication suffisante. Par ailleurs, le classement en juillet 2008 délivrera les TP9 de leur astreinte au secret de l'instruction, mais ils n'en seront pas moins silencieux Pourquoi ?



29 – Le nouveau coordinateur de l'enquête, Paulo Rebelo passe 3 heures dans l'appartement 5A. 
 

L'agence de droit privé Metodo 3 recycle la connexion Afrique du Nord (Madeleine au Maroc).
 

Le tabloïd Daily Mirror publie l'article d'une rare élégance Oh up yours senor ("allez vous faire f... senor"). Outre l'absence du tilde qu'impose l'espagnol, la confusion avec la forme portugaise "senhor" renvoie l'auteur à son inculture) ayant suscité le plus de plaintes (485) depuis qu'existe la PCC (Press Complaints Commission): Tony Parsons y prend à partie, rien que cela, l'ambassadeur du Portugal : si vous n'avez rien dire de constructif sur la disparition de Petite Madeleine, alors fermez votre stupide bec de mâchouilleur de sardines
Comment ?




30 – On apprend, et Clarence Mitchell confirme, que Madeleine's Fund payé deux traites d'hypothèque (2x2000 €) de la maison des MC, un pas de côté qui ne se renouvellera pas, eu égard à leur statut de témoins assistés.






Pat Brown - Maddie (...)

Déposition du curé de Praia da Luz, Padre José Pacheco, à la PJ. Il a rencontré les MC pour la première fois le 5 mai.Il ne les a pas entendus en confession, peut-être parce qu'ils ne parlaient qu'anglais. Il n'a jamais été seul avec eux.
 
31 – Jeremy W et Bridget OD sont entendus chez eux par un inspecteur du LC. Déposition. JW rapporte qu'il a reçu plusieurs appels téléphoniques de Gerald lui demandant la permission d'utiliser son nom dans un portfolio de preuves qu'établissait un organisme employé par les MC. JW signale une sorte de harcèlement, chez lui et à son travail. Non qu'il refuse d'être nommé, mais la méthode ne lui convient pas.