Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-09-30

2014 - SEP et OCT - chap. XLIII





XLIII. Fiction, réalité, coupures de presse... mais pas d'Auguste Dupin




Septembre





01 – Martin Brunt (Sky News) présente un court reportage, Madeleine McCann, the Secret Home Office Report, où l'échec de l'enquête est en partie attribué à la multiplication et la compétition des agences britanniques engagées à des titres divers (outre les forces de police du Met et du LC, l'association des officiers de police et trois ministères, trois agences spécialisées et CrimeStoppers) qui auraient gêné l'enquête, les rapports avec la PJ et eu des conséquences négatives bien après. Le rapport secret, c'est celui de Jim Gamble, un policier qui dirigea le CEOP (Child Exploitation and Online Protection Centre) avant l'intégration de celui-ci à la NCA (National Crime Agency). Rédigé en 2009 à l'intention du ministre de l'Intérieur d'alors, Alan Johnson, ce rapport resta au fond d'un tiroir. On comprend à la fin la raison d'être de ce "mea culpa" extrêmement tardif (car le CEOP fut en ligne dès les premiers jours), il s'agit de lancer le livre de Summers and Swan, une commande dont l'objectif est d'étaler, et non d'établir, l'innocence des MC !
Jim Gamble omettant d'indiquer que dans leur vaste majorité les abus vis-à-vis d'enfants sont liés à leur propre famille, et non à Internet, on se demande si son objectif premier n'est pas de promouvoir son propre business, censé concerner la protection des enfants. 





05 – L'association sans but lucratif Media Standards Trust, fondée en 2006, publie la première analyse exhaustive de la couverture faite par la presse britannique en conformité avec la régulation préconisée par le rapport Leveson. Deux tiers environ des quelque 2000 articles publiés pendant un an par 19 journaux du 29 novembre 2012 (publication du rapport Leveson) au 29 novembre 2013 (un mois après la Charte royale) étaient des articles d'opinion. Dans 60% de ces articles, les opinions étaient uniquement négatives. Malheureusement la presse nationale n'a pas pris en compte l'opinion publique sur la régulation de la presse, reflétée dans 24 sondages effectués avant et après Leveson.



Les MSM britanniques célèbrent à l'envi - trait exemplaire du journalisme d'aujourd'hui - un livre définitif sur l'affaire MC, le second publié en GB, qui promet révélations et discernement. On ne peut se départir de flairer la propagande. Anthony Summers et Robbyn Swan, qui se vantent d'avoir produit le premier compte-rendu indépendant et objectif de l'affaire, reprennent les propos de Jim Gamble (dépité auteur d'un rapport ignoré, qui pourrait savourer ici une sorte de revanche) : les forces de police, de par leur nombre et une concurrence latente, ont compromis l'enquête, suscitant des ressentiments au sein de la police portugaise. Propagande ?



07 – On apprend en guise d'apéritif que les auteurs de Looking for Madeleine soupçonnent un quêteur ou quémandeur qui aurait cherché à enlever une petite Britannique quelque temps auparavant. C'est un ouï-dire et de surcroît de second main, on sait tout juste que la mère n'a vu s'enfuir que des jambes, associées à la tête du quêteur 7 ans plus tard. L'homme n'avait en rien touché la petite, il la regardait.. Est soupçonné un (autre ?) homme, décrit comme grêlé et ayant regardé fixement l'appartement 5A dans la journée alors qu'il n'y avait personne. Et un (autre ?) qui prenait grand soin de refermer sans bruit la grille du patio d'à côté. La PJ avait à l'époque enquêté sur tous ces suspects, identifiés pratiquement à 100%.



Summers et Swan rapportent que..
Kate MC ("Madeleine") a déclaré que..
le consul lui a révélé que..
des tour-operators lui ont confié que..
des parents en vacances en Algarve leur avaient raconté que..
leurs filles avaient été attaquées sexuellement dans leur chambre,
et ils concluent que si seulement le tour-operator avait laissé une mise en garde dans l'appartement, les MC n'auraient pas laissé ouverte la porte du patio, comme si on n'attendait pas d'un consul, voire d'une mère dont l'enfant a disparu, une alerte auprès des forces de police.



–  Portugal Resident cite un ex-policier britannique : Ce livre aborde-t-il le changement de récit de Gerald MC quant à la porte utilisée lors de sa ronde de nuit ? Et le changement de récit de Kate MC à propos des rideaux ? Prend-il en considération le récit fait aux proches de persiennes forcées ? Propose-t-il un scénario cohérent incluant tous les faits connus ?
 
A former British policeman told us today: “Will it address Gerry McCann’s change of story about his point of entry? Will it address Kate’s change of story about the curtains? Will it address their telling all the relatives that the shutters were smashed open? Will it give a coherent scenario which includes all the known facts? Will it address the dogs’ alerts over items associated with the McCanns and to no others?” - See more at: http://portugalresident.com/more-revelations-in-the-british-media#sthash.VabhIlVh.fmifBIXs.dpuf
–  Se référant sans citer de source à des statistiques étatsuniennes, probablement celles-ci, qui datent de 1999, Summers et Swan proclament dans tous les interviews que Madeleine pourrait être vivante puisque 56% des enfants enlevés par un prédateur sont retrouvés (44 % sont tués et 32% physiquement mis à mal). C'est faire dire aux stats ce qu'elles ne disent pas. Car les auteurs passent sous silence le fait que les 0-5 ne représentent que 19% de tous les enfants kidnappés (0-17 > 115 aux EUA en 1999) et surtout omettent de dire que 90% des kidnappings durent moins de 24 heures et qu'au moment de l'étude, 4% seulement restaient à résoudre.



L'inspecteur Carlos Anjos remarque que les révélations sont dans le domaine public depuis le classement de l'affaire et que SY n'a jamais cherché à savoir ce qui était arrivé à Madeleine, mais à dissiper les soupçons pesant sur ses parents. 



08 – Le Ministère public a reçu la 5è lettre rogatoire du Home Office, mais l'autorisation pour le Met de poursuivre recherches et auditions est suspendue en raison de l'entrée en vigueur, début septembre, d'une nouvelle carte judiciaire. Dans cette restructuration quelque peu chaotique seules sont traitées les affaires urgentes et impliquant des arguidos en détention. 
L'arrivée de Inês Sequeira, nouvelle procureur à la délégation du Ministère public de Portimão, est un autre motif de retard. 

La Press Complaints Commission (PCC) ferme ses portes, remplacée par l'Independent Press Standards Organisation (IPSO), le nouvel outil régulateur de la presse. 
 
09 – Les MC transmettent au Met un dossier de 80 pages contenant des centaines de messages de trolls qui s'en sont pris à eux sur des forums en ligne, FB et Twitter. Un troll est un individu qui anonymement soumet ses victimes à des éléments sexuellement offensants, verbalement abusifs ou menaçants. 

10 –  Publication de The Establishment : And how they get away with it, une investigation au sein des élites britanniques dont l'argument est "qui vous connaissez a encore de l'importance, mais maintenant ce que vous croyez est beaucoup plus important". Selon Owen Jones, Lord Bell, très proche allié de l'empire Murdoch et PDG de Bell Pottinger, groupe mêlé à l'affaire MC dès les premiers jours, se moquait de ce que pensaient les MC, car ils lui avait versé des honoraires de 500 mille livres pour figurer à la une de tous les journaux pendant un an, ce qui fut fait. Il est très probable que les MC ont utilisé l'argent donné à Madeleine's Fund, mais est-ce cohérent de payer une firme pour s'assurer une place de choix dans la presse et ensuite de se plaindre de l'attention de cette dernière ?



11 – L'ACPO (Association of Chief Police Officers) publie un protocole établi avec le CPS (Crown Prosecution Service, équivalent du ministère public) à propos du harcèlement lié aux nouvelles technologies.


Publication de Looking for Madeleine, qualifié de régurgitation sous forme narrative d'articles de presse semblant vouloir essentiellement décerner, on ne sait de quelle autorité ni sur quels fondements, un certificat d'innocence au couple MC, bien que l'enquête de SY soit toujours en cours. Est carrément évacuée la controverse sur le fait de laisser livrés à eux-mêmes des petits enfants dans un appartement de location ouvert, pendant plusieurs nuits d'affilée.



Pour Enid O'Dowd, l'expert comptable à qui l'on doit les analyses des bilans de Madeleine's Fund, cette publication est un nouveau mystère : pourquoi les auteurs ont-ils mis leur réputation en jeu en produisant un tel livre ?
16 – Crimewatch (BBC) célèbre 30 ans de soutien à l'élucidation de crimes en diffusant Living with Murder dont un segment concerne l'affaire MC où curieusement le chef de Operation Grange, Andy Redwood, est associé à Tannerman (le suspect qu'il a éliminé) au lieu de Smithman (le suspect numéro un).

19 – Press Gazette, le magazine des professionnels de la presse, confirme qu'une plainte a été déposée par les MC contre The Sunday Times pour diffamation dans un article du 27 octobre 2013 rapportant que les MC avaient conservé par devers eux pendant 5 ans les portraits-robots du suspect numéro un mis au jour quelques jours auparavant par SY (voir 1er, 8 et 15 novembre 2013). Ces portraits-robots avaient été établis par les enquêteurs (dont l'ex MI5 Henri Exton) des PC. Le journal avait fait amende honorable  le 28 décembre, Carter Ruck contrôlant l'expression :
Dans des articles datés du 27 octobre ("Madeleine clues hidden for 5 years" and "Investigators had E-Fits five years ago") nous nous sommes référés à des portraits-robots faisant partie du rapport des investigateurs privés destiné à Madeleine's Fund. Nous reconnaissons qu'il était possible de lire dans ces articles une insinuation de rétention d'information par les MC vis-à-vis des autorités. Cela n'est pas vrai. Les portraits-robots ont été fournis à la PJ et  au LC en octobre 2009. Une copie du rapport final incluant les portraits-robots a été remise à la Metropolitan Police en août 2016.
Les excuses ne figurent toutefois pas en première page, l'article "réparateur" donnent l'impression embarrassante que les MC entravaient l'enquête sur la disparition de leur fille, d'où la plainte pour dommages envers eux, envers Madeleine's Fund et potentiellement vis-à-vis de la recherche de Madeleine. 
On remarquera néanmoins que les fameux portraits-robots n'ont fait leur entrée sur le site officiel qu'il y a quelques mois, alors que celui de l'homme sans visage, réfuté par Operation Grange, y tenait une place de choix.  
Par ailleurs le dossier élaboré par Henri Exton et tenu d'être confidentiel n'a été communiqué au Met qu'en août 2011, soit 3 ans plus tard.
On remarque que les portraits-robots ne figurent pas dans "Madeleine", bien que Kate MC ait consacré une section de ce livre à huit signalements (non retenus par la PJ) et sketches.
A former British policeman told us today: “Will it address Gerry McCann’s change of story about his point of entry? Will it address Kate’s change of story about the curtains? Will it address their telling all the relatives that the shutters were smashed open? Will it give a coherent scenario which includes all the known facts? Will it address the dogs’ alerts over items associated with the McCanns and to no others?” - See more at: http://portugalresident.com/more-revelations-in-the-british-media#sthash.VabhIlVh.fmifBIXs.dpuf

27 – Est lancé anonymement sur la Toile le premier de quatre clips destinés à faire réfléchir ceux qu'intéresse le mystère MC. 
Le premier, The Check, évoque la découverte de la disparition, telle que Kate MC la raconte dans la reconstru-fiction de mai 2010.  "Près de la porte-fenêtre" elle se dit que "tout est calme" et va s'en retourner (sans être entrée) quand son oeil est attiré par la porte de la chambre des enfants "plus ouverte qu'ils ne l'avaient laissée". Première sonnette d'alarme qui n'a pour effet que de lui faire refermer la porte (sans regarder à l'intérieur). La porte claque, deuxième sonnette d'alarme. Comme elle rouvre la porte, elle se dit que tant qu'à faire autant regarder dans la chambre. 



29 – Richard Philips, qui, dans un nouveau blog (My McCann thoughts), avait entrepris d'expliquer comment les prélèvements pour analyse d'ADN auraient pu "parler" plus qu'ils ne l'ont fait et avait entamé une revue du livre de Summers & Swan, vient de fermer sa page avec le morose message suivant : Des hommes en habit m'ont dissuadé de continuer à publier sur l'affaire MC ("I have been persuaded by men in suits that I should not publish another post about the McCann case"). 

A former British policeman told us today: “Will it address Gerry McCann’s change of story about his point of entry? Will it address Kate’s change of story about the curtains? Will it address their telling all the relatives that the shutters were smashed open? Will it give a coherent scenario which includes all the known facts? Will it address the dogs’ alerts over items associated with the McCanns and to no others?” - See more at: http://portugalresident.com/more-revelations-in-the-british-media#sthash.VabhIlVh.fmifBIXs.dpuf


Octobre

 
01 – Second de quatre clips anonymes annoncés par 2&2TV, intitulé The Passer by. Vers 21h05 Gerald MC a quitté la table pour faire sa première ronde qui a duré au plus 7' (2' dans l'appartement, 3/4' dans la rue, à bavarder, et 1' pour l'aller et retour). Était-ce long ? Puisque, avant de quitter la table, Jane a entendu Kate se demander si son mari ne regardait pas le foot à la TV et puisque Jane a vu Gerald bavarder dans la rue, elle a dû partir environ 4 minutes après lui. Lorsque Kate a évoqué le foot, Gerald était donc absent depuis moins de 4 minutes. On sait qu'il n'a pas regardé le foot. Qu'avait Kate en tête lorsqu'elle fit cette remarque ?




Les procureurs sont priés d'agir contre les trolls des MC à l'abri du Malicious Communication Act (2005) qui censure les messages menaçants, diffusés sur la Toile, dont les auteurs sont passibles d'une peine de prison allant jusqu'à six mois.

Sky News fait savoir à plusieurs reprises qu'une tweeteuse, Brenda L., figurant dans le dossier remis au Met et tweetant sous le pseudonyme @sweepyface, a été identifiée comme troll bombardant abusivement les MC. Aucun conditionnel n'est employé. Le reporter Martin Brunt l'aborde devant chez elle, un cameraman filme, deux clips sont diffusés (depuis supprimés, mais une transcription/description existe) et le respect de l'anonymat est pourfendu dans un TV reality show du plus mauvais goût. Gamble, Summers et Swan sont invités à commenter la question des trolls.
Pas un mot toutefois sur la personne qui a alerté les médias, l'informateur a-t-il, lui, le droit d'opérer incognito ?
– "Troller" signifie mettre en ligne sur un forum, dans un chat room ou sur un blog un message délibérément offensant ou provocateur ou hors sujet dans le but de déstabiliser quelqu'un ou de susciter une réaction de colère. L'enquête de coroner démontrera (20 mars 2015) que BL ne correspondait pas à ces critères. 

02 – Richard Philips décide de rouvrir son blog qui en fait ne contient aucune menace ou abus vis-à-vis des MC. Il considère que si les soupçons existent, c'est que la disparition de Madeleine est toujours un mystère. 


Carter-Ruck, qui a agi sur la base du no-win no-fee, un système menacé de changement sinon de disparition, a obtenu un accord avec The Sunday Times qui versera 55 mille livres aux MC, lesquels devraient en faire donation à deux associations caritatives.  Les honoraires de Carter-Ruck (Adam Tudor et Zoe Brocket), au montant inconnu, seront pris en charge par le journal.

The Guardian ouvre ses colonnes à Gerald MC : Leveson n'a rien changé - les médias continuent à placer les "histoires" avant la vérité. GMC, qui a su fort bien utiliser les médias (sans préjuger de l'objectif poursuivi) est loin de plaider pour le journalisme d'investigation, mais tente de faire valoir la pertinence de la plainte contre le Sunday Times. On remarque aussi que les MC n'ont pas élevé la voix face aux insinuations infâmantes de la presse caniveau vis-à-vis de la force de police chargée à l'époque de retrouver leur fille.
The Times n'a pas rétracté tout le contenu de l'article qui a mis en colère les MC, il a admis que les deux journalistes avaient affirmé sans corroborer, mais, si  les MC n'ont pas dissimulé à la police pendant 5 ans (seulement pendant 11 mois) l'existence de portraits-robots reçus en novembre 2008, ils n'en ont pas informé public pendant tout ce temps, comme le montre la non-publication de ces portraits-robots sur leur site. Or SY a fait de ces documents le "clou" du Crimewatch d'octobre 2013. Il a fallu ensuite nombre de mois et de remarques sarcastiques pour que les portraits-robots figurent enfin sur le site officiel
The Guardian a offert à Gerald MC, sur un plateau, l'opportunité de justifier l'option de garder ces portraits-robots dans un tiroir. Il n'a pas jugé utile de le faire, le public est donc libre de penser que des indices matériels lui ont été délibérément été cachés.
 
 Colloque  à Paris : Y a-t-il des abus licites de la liberté d'expression ?  



– Selon le mouvement Hacked Off, l'organisme régulateur IPSO (Independent Press Standards Organisation), mis sur pied par des organes de presse dont le Telegraph et le Times pour sauver la liberté de la presse, est une imposture qui défie la volonté des parlementaires et ignore les préconisations Leveson.


  Interviewé par BBC Radio 4 Today Programme Gerald MC réclame un exemple à propos des trolls abjects qui s'en prennent à sa famille sur la Toile. 
 

03 – Ce n'est pas un scoop, mais un impératif assez catégorique : le ministre de la justice, Chris Grayling, déclare que le gouvernement conservateur se retirera si le parlement n'obtient pas le droit de véto vis-à-vis des sentences de Cour Européenne des Droits de l'Homme. En vue de s'affranchir des contraintes de laCEDH, les Conservateurs ont produit un projet de réforme du droit britannique qu'ils entendent faire approuver par le Conseil de l'Europe. Lire ici



04 – Suicide apparent de Brenda L. dans un hôtel de Leicester.
Carole Malone publie dans The Mirror "Internet trolls are devoid of humanity - much like the people who abducted her". Suit une admonestration à l'intention de Brenda L., qui vient de passer l'arme à gauche.


06 – Dans the Guardian, Claire Hardaker, spécialiste de l'agression, de la tromperie et de la manipulation en ligne à l'université de Lancaster, publie Brenda Leyland était-elle réellement un troll ? La réponse est "non".
La journaliste Sonia Poulton ne dit pas autre chose : questionner une théorie ne fait pas de vous un troll. 



07 – Article intéressant de Bex Lewis; qui pose des questions sur le doorstepping dont fut victime Brenda L.

Au micro de E. Nestor (BBC radio) le chef du Met, Sir Bernard Hogan-Howe, fait savoir que le corps du suspect n°1 dans la disparition de Alice Gross a été retrouvé grâce à des chiens HRD.


À propos du trolling et de la mort de BL, BHH évoque un dossier remis par les MC à Operation Grange qui, et sa langue fourche, fait la revue du meurtre... la revue de la disparition de la fille des MC.



08 – À l'occasion d'un dîner organisé à Londres par Missing People en vue de lever des fonds pour la Child Rescue Alert, Gerald MC déclare audacieusement que la clef concernant les médias est qu'ils sont puissants... Nous devrions utiliser ces technologies puissantes pour essayer d'améliorer le monde. 


– Sortie du film étatsunien Gone Girl de David Fincher, nouvelle histoire de disparition, d'apparences, de faux-semblants et de simulacres.





09 – Où il semble que non seulement Brenda Leyland ne trollait pas, mais qu'elle était traquée par de vrais trolls.

10 R. Smith et Y. Stolte, dans un rapport intitulé La transparence des entreprises médiatiques  - premier pas vers les mesures pour la pluralité médiatique ?, présentent un projet de Access Info Europe et du Open Society Program on Independent Journalism dont le socle est un sondage effectué sur les règles de transparence des entreprises médiatiques  dans 20 pays de l'UE et pays environnants en 2012.



12 – Selon une source anonyme, la nouvelle procureur de Portimão, Inês Sequeira, est très décidée à obtenir un résultat dans l'affaire MC. 

13 –  La presse britannique fait savoir que le coût de Operation Grange, initialement estimé à 5 millions de livres, a déjà atteint le double de cette somme.

Trois inspecteurs de SY dont le chef de Operation Grange, DCI Andy Redwood, arrivent à Faro pour discuter de la suite des opérations décrites dans la 5è LOR, principalement de nouvelles auditions.

14 – Deux ans après la Commission Leveson, les rapports du gouvernement avec les médias sont toujours enrobés de secret. La promesse de transparence à cet égard (Quelle transparence ? Justin Schlosberg) s'est révélée n'être qu'une promesse sinon du double langage (doublespeak). Or la démocratie ne peut fonctionner que si les médias s'affranchissent ostensiblement de tout interférence avec l'exécutif.

15 – Une équipe d'analystes forensiques, sous la houlette du DCI Redwood, sont à l'Institut national de médecine légale et de science forensique de Coimbra afin d'examiner comment ont été analysés les résidus biologiques prélevés dans l'appartement d'où a disparu Madeleine MC et procéder, après autorisation exigeant une sixième LOR, à une nouvelle analyse, en particulier de 444 poils recueillis dans l'appartement des MC (dont 12 non-humains, probablement canins). Operation Grange espère que les progrès technologiques révéleront la présence d'une sixième personne. Le ravisseur ?
 


16 – Une pétition en ligne est lancée, demandant au gouvernement britannique une enquête publique indépendante sur les enquêtes menées sur le disparition de Madeleine MC.  

19 –  Le ministre de la justice, Chris Grayling, déclare soutenir 'un projet de quadrupler la peine maximum concernant les abus sur la Toile (actuellement 6 mois de prison).

 20 – Paul Bernal soupçonne que l'intention du ministre ne fasse qu'empirer la situation : les trolls sont d'une certaine façon des démons populaires classiques vers qui canaliser la colère et la haine.  

23 –  En France plusieurs milliers d'affaires sont non résolues. Le logiciel d'analyse criminelle, SALVAC, capable de recenser et croiser les données des enquêtes criminelles, pourrait alerter les policiers en cas d'analogie de mode opératoire. Reste la mise à jour.

  Troisième volet de 2&2TV: Conspiration ?


24 Quatrième volet : McCann Gerald Patrick



Les statistiques montrent une chute substantielle (24%) des actions en diffamation au Royaume-Uni par rapport à 2012. 142 plaintes en 2013 contre 186 en 2012, le plus petit nombre depuis 2002.
 

28 BBC1 diffuse le premier des huit épisodes de The Missing, une nouvelle histoire d'enfant disparu (mais pas de son lit), cette fois un petit garçon de 5 ans, en vacances en France avec ses parents. Le limier venu de Paris pour prendre l'affaire en mains définit d'emblée l'urgence :  ou bien nous le retrouvons mort tout de suite ou bien nous ne le retrouverons jamais. 
Pendant 8 ans son père l'a cherché inlassablement et voilà qu'enfin il a découvert un indice..






Ce n'est pas une première (les PJ Files sont l’œuvre de généreux traducteurs, soucieux de permettre au public non lusophone l'accès au dossier de la police), mais c'est une initiative remarquable. Est publiée sur le Web la traduction en anglais,  par un groupe de bénévoles, du rapport officiel (350 pages en italien) du juge Alessandro Nencini dans l'affaire Meredith Kercher.

31  Diatribe de Paul Dacre contre les préconisations draconiennes de la Commission Leveson. Le rédacteur en chef du Daily Mail n'hésite pas à se présenter comme une victime.

Sans indication de jour La division de législation comparée, à la demande du Sénat, publie une analyse comparative des régimes régulant le secret des sources des journalistes dans cinq pays européens (Suède, Belgique, Portugal, Allemagne et les Pays-Bas.