Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-01-16

2008 - MAR - chap. XII



XII. Un fait sans précédent et trois récits portugais





02 – Diffusion (NBC) du documentaire Missing Madeleine - What really happened the night little Madeleine McCann vanished ? (beaucoup d'erreurs, mais un point de vue critique). Transcription ici

04 – Le superintendant du Leicester Constabulory, Stuart Prior, passe deux jours au Portugal afin de clarifier certains point et discuter avec l'équipe de la PJ des modalités d'exécution des auditions de témoins (en particulier des compagnons de voyage des MC) demandées dans le cadre de l'assistance légale mutuelle.


05 – Renouvellement du contrat de Metodo 3 (honoraires fixes de 8 mille livres payées par le milliardaire Brian Kennedy et dépenses d'environ 50 mille livres, payées par Madeleine's Fund), malgré les extravagances de l'agence catalane qui semble n'avoir travaillé qu'à s'assurer cet emploi en or.

Les MC engagent Adam Tudor, associé du cabinet Carter-Ruck and Partners, réputé comme le plus agressif des cabinets spécialistes en libels de haut profil. Est élaborée une plainte contre l'Express Group de Richard Desmond (Daily Express, Sunday Express, Daily Star et Daily Star Sunday) pour la publication d'articles sauvagement et grossièrement diffamatoires.

La PJ continuant à solliciter, parmi d'autres, les données bancaires des MC (la première demande date du 4 mai..),  lettre de Frances Kennah (Home Office) demandant au PGR de justifier la demande d'accès au compte  bancaire (mastercard credit) de Gerald MC du 1er avril au 1er octobre 2007.

Ce choix légal indique que, sans même la consulter, ils n'ont pas cru que la PCC (Press Complaints Commission) pouvait intervenir. En cas de conciliation et si une somme d'argent change de mains, elle alimentera le Madeleine's Fund, qui commence à être sérieusement entamé (544,000 £, soit moins de la moitié des sommes reçues juste après la disparition).

08 – Diffusion (CNN) du reportage Mystery of Madeleine McCann Disappearance Still Unsolved (Nancy Grace).

10 – L'inspecteur Gonçalo Amaral signe avec Guerra&Paz Editores un contrat d'exclusivité de dix ans pour la publication d'un ouvrage intitulé "Maddie, a Verdade da Mentira", imprimé ou électronique, dans toute langue et sur toute la planète. Il est stipulé que l'auteur touchera 12% du prix de vente hors taxe pour les 30 mille premiers exemplaires, 14% jusqu'à 50 mille exemplaires et 16% au-delà.

11 Spiked - Shannon : overshadowed by Our Maddie. Pourquoi la petite Shannon Matthews de la classe ouvrière n'a-t-elle pas suscité la même attention que MMC ?

12 – À la suite de l'intervention du cabinet Carter-Ruck, la direction de l'Express Group décide d'interdire à ses journalistes d'écrire quoi que ce soit sur l'affaire MC et supprime certains articles de son site.


13 – Publication de A Estrela de Madeleine Onde, quando, como, quem, o quê e porquê ("l'Étoile de Madeleine – où, quand, comment, qui, quoi et pourquoi") de l'inspecteur Paulo Cristóvão en l'honneur de ses collègues qui travaillent sur l'affaire MC. Y sont critiquées les interférences britanniques et le lecteur est mis au défi de résoudre l'énigme. Sur la page de garde, la plus célèbre des photos, la plus attendrissante, mais pas la plus ressemblante.

14 – Après 24 jours de captivité, la petite Shannon Matthews est découverte ainsi que le pot aux roses : faux enlèvement en vue d'enrichissement à travers un fonds de recherche à la MC. Comme, dans certaines maisons fouillées avec un chien HRD (restes humains), les chiens ont alerté en raison du mobilier d'occasion provenant d'habitations de personnes décédées, l'utilité de ces chiens est questionnée.
La vie d'une fillette peut-elle avoir plus de valeur que celle d'une autre ? Et si oui, est-ce une question de classe sociale ? Quinze jours après sa mise sur pied, le fonds de soutien de Shannon Matthews ne comptait que quelques milliers de livres.  Or c'est le succès de Madeleine's Fund (plus d'un million de livres au bout de quinze jours) qui a inspiré le faux enlèvement de SM. Mais on ne prête qu'aux riches, l'argent attire l'argent, etc. La comparaison entre les histoires de ces deux fillettes disparues montre que l'esprit de classe est à l’œuvre. La hiérarchie sociale et les catégories morales associées de la vertu et de l'opprobre y sont singulièrement présentes et actives. 
Les MC se sont attiré un torrent d'argent et de solidarité de la part de célébrités, la vie de Karen Matthew a fait l'objet d'un questionnement condescendant et accusateur. Certains se sont arrogé le droit de dire tout ce qu'ils voulaient sur KM. Les MC sont témoins assistés, donc suspects, mais, à la différence de KM, ils sont présumés innocents.
Se référant à l'affaire Matthews, Gerald MC (blog) souligne que, malgré des circonstances différentes, rien n'indique qu'on ait fait gravement du mal à Madeleine et assure qu'ils ne cesseront pas d'espérer : quelqu'un sait où est Madeleine. 

Réponse du PGR à la lettre du 5 mars (Home Office) : les enquêteurs recherchent de possibles motifs inconnus derrière la disparition de Madeleine MC et l'individu ou les individus responsables. 
 
Lettre de refus de Frances Kennah (Home Office), faute de moment ciblé pour examiner les comptes. Pourquoi à partir du 1er avril ? Et pourquoi 6 mois alors que la demande semble liée à un témoignage ponctuel ?

Le Urban Dictionary s'enrichit de nouvelles expressions comme To pull a MC faire de l'argent et devenir une célébrité à l'occasion d'une tragédie. Utiliser les médias à dessein puis se plaindre d'être harcelé par eux. Exposer ses enfants à des dangers puis se proclamer parent responsable. Accuser tout le monde de ses propres erreurs afin de limiter les dégâts. 
Et aussi d'un nouveau verbe, to MC. I mccanned my glasses signifie j'ai bêtement cassé mes coûteuses lunettes, je les ai cachées puis ai raconté à tout le monde qu'on me les avait volées et maintenant je souffre parce que je ne vois plus.
 


19 – Un statement in open court (déclaration devant le tribunal en séance publique) met fin au conflit MC vs Express Newspapers, via Adam Tudor (Carter-Ruck) et Stephen Bacon qui représente EG. Si l'affaire avait été jugée, elle aurait coûté beaucoup moins cher au groupe de presse dont les avocats auraient plaidé que n'est pas diffamatoire la mention d'une déposition vraie ou tenue pour telle de bonne foi, ce que pouvait corroborer jusqu'à un certain point les PJFiles. Les journaux, en fait, n'avaient jamais vraiment accusé les MC, ils s'étaient contentés de noircir les soupçons des Portugais tout en les vilipendant. Les MC choisirent, et il était sans doute habile de diviser pour mieux régner, d'épargner the Times, the Telegraph, The Guardian, The Independent, The Observer, The Mirror, The Sun, The Daily Mail et d'autres journaux qui publièrent la même chose !

On observe que ces tabloïds n'ont fait ni plus ni moins que leurs confrères d'autres groupes de presse mais du même acabit : s'inspirer de rumeurs, dont certaines lancées par des semi-tabloïds portugais, eux-mêmes incités par des rumeurs britanniques, et broder à l'infini.  Il est curieux que le groupe de Richard Desmond ait financé, trois mois plus tôt, la publication sous le titre de "Madeleine" d'une compilation d'articles de sa presse caniveau, vouant évidemment aux gémonies la police portugaise.

Les MC auraient pu, aussi bien, assigner en justice Sky News quand Martin Brunt prétendit par erreur ou ignorance ou désir de scoop avant tout que 100% de l'ADN des prélèvements de la Scenic matchaient le profil de MMC et qu'il n'en fallait pas plus pour soupçonner les MC d'implication dans la disparition de leur fille. 

Fait "sans précédent", selon le commentateur des médias Roy Greenslade : à la une, 4 tabloïds demandent pardon aux MC d'avoir publié des articles (110 en tout entre septembre 2007 et février 2008) insinuant qu'ils pourraient avoir simulé un enlèvement, attestent l'absence de preuve, proclament les MC totalement innocents, déplorent les soupçons qui ont embrumé leur vie pendant tant de mois, se déclarent réellement désolés d'avoir ajouté à leur détresse et espèrent que Madeleine sera retrouvée vivante

–  Clip de propagande lancé par Clarence Mitchell : Nous sommes très contents que l'Express Group ait admis aujourd'hui la totale fausseté des nombreuses, grotesques et grossières allégations diffamatoires des titres régulièrement publiés sur nous depuis tant de mois. La publication exceptionnelle de ces excuses, outre la déclaration faite aujourd'hui et les excuses exprimées devant le juge, en cour ouverte, était la seule réponse correcte possible pour le groupe de presse à la suite de nos plaintes.
Kate MC remarque que les journalistes devraient se rappeler que (les MC) sont des êtres humains, pas seulement des noms, pas seulement des personnalités. Il eut été de bon goût de rappeler que Gonçalo Amaral, qui consacre 6 mois de sa vie à rechercher la fille des MC, est un être humain, lui aussi, et victime lui aussi de traitement infâmants et carrément répugnants, dans la presse, mais sans la batterie de conseillers en communication et d'avocats qui a fait obtenir aux MC 660 mille euros !


Les auteurs du clip, YouCare.com - Fighting for Truth and Justice in Journalism!, pleins de bonnes intentions (mais on sait de quoi l'enfer est  pavé), constatent que beaucoup de rumeur hystérique et d'allégations non fondées en une ont maltraité la famille MC depuis la disparition de leur fille. Des journaux, pas seulement l'Express Group, pas seulement les tabloïds, ont mélangé sans vergogne opinions et faits et perpétué des mythes, ce qui traduit clairement que la presse, aujourd'hui, se sent libre de rapporter des rumeurs infondées (sic !) et des allégations vicieuses en gros caractères à la une. La totale fabrication des nouvelles est prouvée une fois de plus et est massivement l'habitude dans les tabloïds. Par l'utilisation large de prétendues "sources proches", les journalistes sont donc libres d'écrire tout ce qui convient au biais particulier adopté par le journal.
Il n'est pas inutile de dénoncer les biais, encore faut-il les traquer partout, et pas seulement dans la presse.

–  Selon Adam Tudor (du cabinet Carter-Ruck), le thème général des articles incriminés revenait à insinuer 1° que les MC étaient responsables de la mort de leur fille ou qu'il y avait lieu, solidement et raisonnablement, de le soupçonner ainsi que le recel de cadavre  et 2° qu'ils avaient conspiré pour couvrir leurs actes, notamment en créant des "diversions" pour détourner l'attention de la police des indices qui révéleraient leur culpabilité .


Pour exprimer leur regret, les journaux de l'Express Group (The Daily Express, The Sunday Express, The Daily Star et The Star on Sunday) versent 550 mille livres (660 mille €) au Madeleine's Fund et prennent à leur charge les honoraires de Carter-Ruck dans un règlement à l'amiable (out of court settlement). On peut penser que finalement il s'agit d'un recyclage d'argent peu reluisant, fruit notamment des commérages salaces sur toutes sortes de célébrités.  
En outre, exigence des MC, leurs avocats prononcent un discours d'excuses formelles devant Mr Justice Eady de la Haute Cour. 

Si le groupe de presse a cédé à toutes les exigences, c'est que ses chances dans un procès étaient quasiment nulles. L'affaire aurait fini par coûter encore plus cher, alors que les journaux du groupe, grâce aux excuses en une, se sont vendus comme des petits pains... aussi bien que ceux du lendemain, affichant les réactions.

–  Pour la première fois dans son blog, Gerald MC parle d'une poursuite en justice pour couverture médiatique répugnante, grotesque et manifestement mensongère dont la conclusion ne leur apporte aucune joie mais espère que les événements du jour seront un tremplin pour progresser dans la recherche de Madeleine

–  Une déclaration commune des MC est publiée dans les journaux du groupe Express.


Le LC transmet à la PJ les premières questions des TP7 quant à la reconstitution (XVI 4214-15)


Publication de O Enigma da Praia da Luz du journaliste Frederico Duarte de Carvalho, qui émet deux hypothèses plausibles dont une est que les MC aient été utilisés comme monnaie d'échange. Il s'agit d'une fiction (pas de vrais noms, ajout de personnages et d'éléments imaginaires) basée sur des faits réels, permettant de donner une fin à l'histoire, ce que le public souhaite (une enfant apparaît à la fin).


 

20 – Réponses de la PJ aux questions des TP7 sur la reconstitution, transmises par le LC.
 
Les questions à poser aux MC, élaborées par la PJ, ne sont pas retenues par le Ministère public. Eu égard au droit de non-réponse ? Ou, parce que le retour des MC à PDL pour la reconstitution ne devrait pas tarder? Comme témoins assistés il ne peuvent se dérober.

Les MC demandent que soient auditionnées certaines personnes, dont le spécialiste de traumas Alan Pike, leur actuel porte-parole, Clarence Mitchell et leur ex, Justine McGuiness. Ce droit que leur vaut leur statut d'arguidos est entériné par le Ministère public.


25 – Le parquet souhaite que la commission rogatoire puisse s'effectuer avant le 14 avril, date-butoir de la prolongation exceptionnelle accordée par le juge d'instruction Pedro Frias.

Le procureur de la république  Magalhães e Menezes peut toutefois demander un autre prolongement de 90 jours avant la formulation ou non d'une accusation.


26 – ITV1 commande à Mentorn Media un documentaire à l'occasion du premier anniversaire de la disparition de Madeleine MC et du lancement d'une campagne de prévention. Les MC, qui ont été suivis depuis un an par une équipe TV, ne seront pas payés, mais la chaîne TV versera 10 mille livres à Madeleine's Fund.

Gerald et Kate (blog), à Washington, sont éblouis par le  NCMEC et rassurés par l'information suivant laquelle plus l'enfant est jeune au moment de l'enlèvement, moins on lui fait de mal. GMC donne à entendre qu'ils œuvrent en vue de l'instauration d' un dispositif du type Amber alert en Europe. 


28 –  Les TP7 exigent une déclaration écrite quant à la reconstitution.

Paulo Rebelo (successeur de Gonçalo Amaral à la coordination de l'enquête) et deux inspecteurs (Ricardo Paiva et João Carlos) se préparent à assister aux auditions des compagnons de voyage (TP7) des MC entre le 8 et le 11 avril, date de leur retour. Plus de 100 questions agréées par l'UKCA seront posées par les policiers du Leicestershire Constabulory. Aucun avocat ne sera présent. L'objectif est de clarifier les discrépances des témoignages des TP7 et de questionner la théorie du kidnapping. 


29 – Publication de Maddie, Joana e a Investigação Criminal de Barra da Costa, ex-inspecteur en chef de la PJ, qui dénonce les lacunes de la justice portugaise et les causes structurales des écarts dont pâtit l'enquête criminelle, avec un certain penchant pour la théorie de la conspiration. Joana est une fillette (8 ans) qui disparut en Algarve le 12 septembre 2004. Bien qu'on n'ait pas retrouvé de corps ou de partie de corps, bien qu'il n'ait pas été prouvé que le sang trouvé était le sien, sa mère et son oncle furent condamnés pour homicide, profanation et recel de cadavre par un jury, un des éléments de preuve les plus pertinents étant une reconstitution filmée dans laquelle l'oncle évoque le découpage du corps avec des détails considérés comme "adéquats" par un médecin légiste.


31  –  Rapport d'expert : identification et analyse comparative des vestiges biologiques prélevés à différents endroits. C

Les comptes de Madeleine's Fund, arrêtés ce jour, font apparaître un actif d'environ 1.900.000 £ (dons et ventes de la boutique) et des dépenses d'environ 800.000 £ (dont l'équipe de détectives Metodo 3). On observe, un peu incrédule, que le site web a coûté plus de 37.000 £ (le coût d'un tel site est de quelques livres mensuelles). Les seuls coûts de commercialisation et de campagne s'élèvent à 673.000 £. Qu'inclut ce montant ? Le solde est largement positif. Chiffres.




Certaines indications horaires sont fantaisistes