Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-02-03

2009 - OCT et NOV - chap. XXIII

Page précédente ici

 XXIII. Haro sur les médias et campagnes médiatiques




Octobre
 
 
06 Gerald MC est convié à la session annuelle du Comité sur les aspects juridiques de l'industrie médiatique  de l'IBA (International Bar Association), qui a lieu à Madrid sous la présidence de Nigel Tait, du cabinet Carter-Ruck, pour parler de deux ans et demi de tribulations médiatiques. Keynote speaker (intervenant principal), il a à ses côtés Adam Tudor, associé de Carter-Ruck.

10 – Signalement d'une fausse Madeleine vue en août dernier à Stockholm.


11 – Les enquêteurs privés David Edgar et Arthur Cowley sont convaincus que le ravisseur était équipé de drogues (chloroforme ou ketamine) pour assommer les trois enfants, comme l'indiquerait le sommeil imperturbable des jumeaux malgré le bruit, les cris et les courants d'air. Le ravisseur aurait repéré les lieux la veille, réveillant les enfants, d'où la drogue le lendemain. Cette idée qui ne s'adosse à aucun élément de preuve aura néanmoins la vie longue. En fait, il n'est pas raisonnable d'imaginer l'enlèvement d'une fillette au sommeil léger, passant de la chaleur du lit au froid de la nuit, sans le recours à quelque knock-out, mécanique ou chimique.

16 – Justine McGuinness, qui avait intenté une action en justice pour diffamation contre le magazine The People le 05.03.2009, obtient des excuses et 5 mille livres à verser&é à l'association caritative de son choix.
17 – Un "privé" sud-africain (sans lien avec Danie Krügel mais inspiré par un médium), Martin van Wyk, arrive (à ses frais) à PDL et identifie l'endroit où se trouvent les restes de Madeleine MC (qui serait sortie et aurait fait une mauvaise rencontre). 

19 – La question des images satellitaires refait surface. Seuls les satellites états-uniens ont une grande capacité de stockage d'images. La demande n'a jamais été faite, tant il semblait sûr que l'hypothétique résolution de l'affaire MC ne pouvait prévaloir sur des intérêts stratégiques. Selon Gonçalo Amaral, les deux satellites géostationnaires qui auraient pu capter des images de PDL étaient orientés vers le golfe de Cadix où se déroulait une opération navale. 
 

En guise de réponse à la pétition questionnant le rôle de la police britannique dans l'enquête portugaise, le Home Office pense que ce n'est pas utile, mais assure que toute nouvelle ligne d'enquête sera communiquée aux autorités portugaises et que toute demande d'enquête supplémentaires faite par les Portugais sera exécutée conformément aux protocoles internationaux courants. Silence toutefois sur le refus de communiquer les comptes bancaires et les dossiers médicaux de la famille MC à la PJ.


 
Pat Brown - How to become a Suspect 101

20 – L'Everton Football Club lance une nouvelle campagne internationale (6000 T-shirts) pour recentrer les esprits sur la recherche de Madeleine.


21 – La chaîne TV française W9 décide de ne pas diffuser (auto-censure ?), dans la série Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers, une émission où le point de vue de Gonçalo Amaral (interdit d'expression sur ce sujet au Portugal) est confronté à celui du clan MC (diffusion finalement le 04.04.2011).


22 – L'UEFA interdit le passage des photos de Madeleine MC sur les écrans du stade où l'EFC rencontre le Benfica et limite l'usage des T-shirts commémoratifs aux stands.

–  L'avocat de Gonçalo Amaral, António Cabrita, déclare à l'agence de presse Lusa que le Tribunal civil de Lisbonne a envoyé une notification de saisie à la société (unipersonnelle) de GA et non à l'ex-inspecteur de la PJ. 

En introduction à la prochaine campagne, le site officiel Findmadeleine.com affiche des messages en appelant à l'imagination morbide – et si c'était votre enfant -- sans s'interdire d'intimider – ne rien dire est le pire de tous les crimes –, voire de menacer – si vous ne faites rien, vous êtes aussi coupable que ceux qui l'ont prise.



24  Affaire Maddie : un flic sur la paille, par Georges Moréas.


25 – Un Algérien maffioso prétend avoir kidnappé Madeleine MC pour le compte d'autrui.

28Publication en ligne de l'article de Julia Kennedy, Don't you forget about me, in "Journalism Studies". 
 

30 – S'autorisant de la procédure en référé de leurs clients, les MC, qui a interdit de vente le livre de Gonçalo Amaral, le plus célèbre cabinet londonien spécialisé en diffamation, Carter-Ruck, envoie (notamment) à l'hébergeur du site de Pamalam, où est téléchargeable le livre de et/ou une traduction (bénévole) en anglais, une lettre comminatoire exigeant la fermeture du site et des informations sur son propriétaire. Copie est jointe de la décision du tribunal civil de Lisbonne qui, toutefois, est sans pouvoir sur ce qui se passe hors du territoire portugais (le site incriminé est hébergé aux États-Unis.
  
 

Novembre






01 – Lancement de la campagne Une minute pour Madeleine nouvelles images vieillies (l'une avec peau et cheveux clairs, l'autre avec peau et cheveux foncés), "clip vidéo viral" en six langues européennes et en arabe, produit (c'est une première) par le CEOP (Child Exploitation and On-Line Protection) en collaboration avec des psychologues, et une série d'interviews données par KMC à des chaînes TV britanniques et portugaises. 

Le clip (transcription), dont le moto est il n'est jamais trop tard pour bien agir, s'adresse au détenteur de la clef du mystère, partenaire, parent, ami ou collègue du coupable et se destine à infiltrer la toile par contagion internationale des sites de nouvelles aux blogs et réseaux sociaux jusqu'à devenir le premier item à surgir quand le nom "Madeleine" est lancé dans un moteur de recherche. 


02  Publication de Shannon, Betrayed from Birth, par Rose Martinun chapitre compare l'affaire MC avec l'affaire Matthews, sans aucun doute inspirée par l'énorme succès financier de Madeleine's Fund.
 

03 À l'occasion des 2 ans et demi de disparition, les MC donnent une série d'interviews exhortant les utilisateurs du Web à propager le nouveau clip afin qu'il atteigne un témoin-clef Jim Gamble, directeur du CEOP, qui est présent sur le plateau de BBC News, est persuadé que celui ou ceux qui sont impliqués dans la disparition de Madeleine surfent sur la Toile pour savoir où en est l'enquête, le clip viral pouvant piquer leur conscience. Transcription ici. Prudence ? JG ne parle jamais de kidnapping ou d'enlèvement, seulement de disparition.



Interview SIC. Transcription ici.


Interview avec   (Sky News) : transcription ici
 



04 – Le clip viral est vu par une centaine de milliers d'internautes/heure, soit environ 2.5 millions d'individus dans 160 pays en vingt-quatre heures. Cette vague impressionnante se reflète sur le site officiel Findmadeleine.com, visité par 4 millions de personnes/jour (contre 200 mille ordinairement), suscitant un espoir renouvelé au sein du clan MC.



Manifeste et pétition pour la défense de la liberté d'expression en général et pour celle de l'ex-commissaire Gonçalo Amaral.



05 – Lors du match retour (Ligue Europa) Everton FC vs Benfica, la bande annonce publicitant le site officiel www.findmadeleine.com passe autour du stade de Goodison Park.

Especial Informação (RTP1, un reportage de Sandra Felgueira à partir de différentes interviews dont, pour commencer un très récent entretien à Londres (voir ci-dessus) et pour finir un entretien au bord du Tage. SF pose plusieurs questions manifestement embarrassantes (Ask the dogs, Sandra, dira GMC). Kate MC dit que c'est elle qui écrit sur le site officiel. Transcription ici.

 




 
09 – Actualisation du site officiel. Est évoqué l'appel du CEOP (Child Exploitation and Online Protection centre) lancé à la personne qui sait qui est impliqué dans l'enlèvement de Madeleine ou le soupçonne fortement... Plus souvent le message touchera cette personne, plus grande la chance qu'elle agisse bien et passe l'information tenue secrète. 

Clarence Mitchell est invité au congrès des relations publiques de Dubai. Powerpoint d'appui de son intervention comme représentant des MC. 


18 – Selon le directeur du CEOP, qui l'a déclaré sur les ondes, tout site qui refuse d'héberger un bouton de panique manque à son devoir de protéger les jeunes. Les réseaux sociaux Facebook et MySpace ont refusé, alors que Bebo, dont l'audience est majoritairement adolescente, a accepté. Le CEOP pourrait faire son miel du climat actuel de pédo-hystérie dans un contexte médiatique très peu critique. 
 

21 – Les journalistes Daniel Boffey et Mark Hollingsworth révèlent que Kevin Halligen, avec qui Madeleine's Fund, alimenté par la générosité du public, a signé un contrat de six mois pour 500 mille livres (contrat non renouvelé compte tenu de l'absence de résultats), est recherché par le FBI pour diverses escroqueries à grande échelle (voir août 2008). Selon le directeur du Call Center iJet chargé de la gestion de la hotline créée pour recueillir des informations, personne ne s'est intéressé aux centaines d'appels reçus. Ni Halligen, ni les enquêteurs de Oakley, ni Madeleine's Fund qui payait n'ont demandé à écouter une seule des communications. 
Curieusement, et malgré un certain intérêt médiatique pour cet escroc qui avait le goût du rocambolesque et avait notamment mis en scène un faux mariage avec un faux prêtre, les MC ne portèrent pas plainte contre lui.
 
A. Bloch - Everyday Deception


25 – L'ex-avocat Anthony Bennett, mis en demeure par le cabinet Carter Ruck, consent devant la High Court de Londres à cesser de prétendre que les MC sont coupables ou doivent être soupçonnés d'avoir causé la mort de leur fille Madeleine et/ou de s'être débarrassés de son corps et ou d'avoir menti sur ce qui était arrivé et/ou de chercher à dissimuler ce qu'ils ont fait (voir février 2013). Le dommage principal invoqué par l'accusation est l'effet négatif de la prétendue mort sur la recherche de Madeleine. Toutefois, comme l'indique la lettre de rappel à l'ordre de CR, datée du 12.08.2011, nos clients ne cherchent pas (et n'ont jamais cherché) à empêcher AB de faire part de ses "soucis" aux autorités appropriées, policier, député ou ministre.


Page suivante